Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La FSC autorise la création d'une banque uniquement en ligne

Economie 16.12.2019 à 15h28
(Photomontage)

SEOUL, 16 déc. (Yonhap) -- La Commission des services financiers (FSC) a accordé ce lundi une approbation provisoire pour une nouvelle banque uniquement en ligne, une décision qui devrait susciter une concurrence féroce avec les banques conventionnelles et promouvoir un marché encore émergeant.

Le régulateur financier sud-coréen a octroyé un permis initial à un consortium dirigé par la firme sud-coréenne de la fintech Viva Republica.

La décision est intervenue deux mois après que l'opérateur de «Toss», une application mobile de service financier populaire, a déposé à deux reprises une demande d'approbation pour créer une nouvelle banque uniquement en ligne, pour percer dans le secteur des services bancaires.

Plus tôt cette année, la commission a rejeté la demande déposée par deux consortiums dirigés respectivement par Viva Republica et Kiwoom Securities, en raison du manque de moyens de collecte de fonds et de progrès techniques dans leur projet.

Viva Republica représente 34% du consortium qu'elle a créé avec la KEB Hana Bank et une unité sud-coréenne de la Standard Bank Chartered qui en possèdent 10% et de 6,67%, respectivement

Viva Republica est l'une des entreprises de la fintech les plus connues en Corée du Sud et a attiré des investissements d'une valeur de 220 milliards de wons (187 millions de dollars), y compris 55 milliards de wons de la part de Paypal, la plus grande entreprise de paiement en ligne aux Etats-Unis.

L'octroi de l'autorisation risque pourtant de susciter une intense concurrence pour augmenter la part de marché dans l'industrie de services bancaires en ligne dans le pays où un grand nombre de personnes ont recours à leur ordinateur ou smartphones pour effectuer des transactions financières sans se rendre dans un établissement bancaire.

La valeur journalière de transferts via des applications mobiles telles que Toss, Naver Pay et KakaoPay, s'est élevée à 200,5 milliards de wons sur la période janvier-juin, en hausse de 60,7% par rapport au chiffre enregistré il y a six mois, a indiqué la Banque de Corée (BOK), en octobre.

En 2017, deux banques en ligne, K-Bank et Kakao Bank, ont commencé à offrir leurs services 24h/24 sans contact en face à face avec des clients.

Ce type de banques est devenu de plus en plus populaire ces dernières années parmi les clients habitués au mobile comme ce dernier offre un excellent confort notamment pour les clients qui n'ont pas assez de temps pour se rendre à leur banque durant leur travail.

La transformation du système bancaire a incité des établissements traditionnels à réduire leur frais et améliorer leurs propres services bancaires mobiles et en ligne dans le but de suivre la tendance dans l'un des pays les plus connectés au monde.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page