Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord pourrait posséder de nouvelles versions de missiles balistiques intercontinentaux, selon une députée

Corée du Nord 06.01.2020 à 22h57

SEOUL, 06 jan. (Yonhap) -- La «nouvelle arme stratégique» de la Corée du Nord, dont a parlé le dirigeant Kim Jong-un la semaine dernière, pourrait être de nouvelles versions de missiles balistiques à longue portée, a déclaré ce lundi une députée sud-coréenne, citant les services de renseignement.

La députée Lee Eun-jae du principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée, a également déclaré que les responsables des services du renseignement estiment que la Corée du Nord a décidé de ne pas participer à des pourparlers nucléaires.

La députée, qui siège à la commission parlementaire du renseignement, a fait cette remarque lors d'un point de presse sur l'analyse par les responsables du renseignement de la réunion plénière du Comité central du Parti du Travail de Corée du Nord à la fin de l'année dernière.

Selon les médias nord-coréens, Kim s'est engagé à dévoiler au monde une «nouvelle arme stratégique», exprimant ainsi sa frustration face au blocage des pourparlers nucléaires avec les Etats-Unis.

«La Corée du Sud examine actuellement de près la possibilité que la Corée du Nord mette fin à son moratoire sur les essais d'armes nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM)», a déclaré Lee.

Concernant la «nouvelle arme stratégique», les autorités estiment que la Corée du Nord pourrait mettre au point des versions perfectionnées d'un ICBM ou d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS).

Elle a ajouté que les responsables considèrent également qu'il est possible que Pyongyang cherche à mettre au point un ICBM capable d'emporter un véhicule de rentrée à cibles multiples et indépendantes (MIRV), qui permet à un missile de lancer plusieurs têtes nucléaires sur des cibles différentes.

«Si les relations avec les Etats-Unis devaient se détériorer davantage, Pyongyang pourrait bientôt dévoiler la nouvelle arme», a dit Lee, citant les services de renseignement.

Concernant le dernier remaniement de la direction en Corée du Nord, la décision de Kim de nommer sa jeune sœur Kim Yo-jong comme premier vice-directeur de département reflète sa tendance à avoir des problèmes à faire confiance aux autres, a dit la députée.

La Corée du Nord pourrait posséder de nouvelles versions de missiles balistiques intercontinentaux, selon une députée - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page