Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord pourrait posséder de nouvelles versions de missiles balistiques intercontinentaux, selon une députée

Corée du Nord 06.01.2020 à 22h57

SEOUL, 06 jan. (Yonhap) -- La «nouvelle arme stratégique» de la Corée du Nord, dont a parlé le dirigeant Kim Jong-un la semaine dernière, pourrait être de nouvelles versions de missiles balistiques à longue portée, a déclaré ce lundi une députée sud-coréenne, citant les services de renseignement.

La députée Lee Eun-jae du principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée, a également déclaré que les responsables des services du renseignement estiment que la Corée du Nord a décidé de ne pas participer à des pourparlers nucléaires.

La députée, qui siège à la commission parlementaire du renseignement, a fait cette remarque lors d'un point de presse sur l'analyse par les responsables du renseignement de la réunion plénière du Comité central du Parti du Travail de Corée du Nord à la fin de l'année dernière.

Selon les médias nord-coréens, Kim s'est engagé à dévoiler au monde une «nouvelle arme stratégique», exprimant ainsi sa frustration face au blocage des pourparlers nucléaires avec les Etats-Unis.

«La Corée du Sud examine actuellement de près la possibilité que la Corée du Nord mette fin à son moratoire sur les essais d'armes nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM)», a déclaré Lee.

Concernant la «nouvelle arme stratégique», les autorités estiment que la Corée du Nord pourrait mettre au point des versions perfectionnées d'un ICBM ou d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS).

Elle a ajouté que les responsables considèrent également qu'il est possible que Pyongyang cherche à mettre au point un ICBM capable d'emporter un véhicule de rentrée à cibles multiples et indépendantes (MIRV), qui permet à un missile de lancer plusieurs têtes nucléaires sur des cibles différentes.

«Si les relations avec les Etats-Unis devaient se détériorer davantage, Pyongyang pourrait bientôt dévoiler la nouvelle arme», a dit Lee, citant les services de renseignement.

Concernant le dernier remaniement de la direction en Corée du Nord, la décision de Kim de nommer sa jeune sœur Kim Yo-jong comme premier vice-directeur de département reflète sa tendance à avoir des problèmes à faire confiance aux autres, a dit la députée.

La Corée du Nord pourrait posséder de nouvelles versions de missiles balistiques intercontinentaux, selon une députée - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page