Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon accorde la priorité à l'innovation pour stimuler la croissance

Actualités 07.01.2020 à 15h40

SEJONG, 07 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a annoncé ce mardi sa première priorité économique qui consiste à accélérer la dynamique d'innovation pour aider à relancer la reprise économique, exprimant sa confiance quant au fait que l'économie nationale fera un nouveau bond cette année.

Dans son discours pour la nouvelle année, Moon a déclaré qu'il «travaillerait dur pour revitaliser l'économie en renforçant davantage l'innovation» et que l'économie nationale connaîtrait un rebond des exportations et des investissements dans les installations cette année.

Alors que son mandat unique de cinq ans est arrivé à mi-chemin en novembre dernier, Moon a également souligné que «cette année devrait être le moment où nous récolterons sincèrement les résultats tangibles des politiques que mon administration a menées jusqu'à présent».

Le président Moon Jae-in prononce un discours pour la nouvelle année à Cheong Wa Dae, à Séoul, le mardi 7 janvier 2020.

Pour stimuler la reprise économique, Moon a déclaré que le gouvernement aiderait à encourager davantage l'investissement par le biais de grands projets d'une valeur de 100.000 milliards de wons (86,5 milliards de dollars) dans les secteurs public et privé.

Cette année, le gouvernement aidera à alimenter les industries des données, des réseaux et de l'intelligence artificielle et investira résolument dans trois nouvelles industries : les semi-conducteurs de système, la bio-santé et les voitures de demain.

Dans le cadre de l'initiative du gouvernement visant à stimuler l'économie grâce à l'investissement, les institutions publiques augmenteront leur participation cette année à 60.000 milliards de wons, contre 55.000 milliards de wons l'année dernière.

En outre, Séoul encouragera les entreprises privées à dépenser 25.000 milliards de wons dans des projets d'investissement à grande échelle.

Les réglementations qui entravent l'entrée et la croissance de nouvelles technologies et de nouvelles industries seront levées de manière drastique, a déclaré Moon.

L'économie sud-coréenne devrait avoir connu sa plus faible croissance annuelle au cours d'une décennie l'an passé, frappée par la longue guerre commerciale américano-chinoise et un effondrement cyclique du secteur des puces mémoire.

L'économie devrait croître de 2,4% cette année, après l'expansion estimée à 2% l'année dernière, grâce à une reprise attendue dans le secteur des puces mémoire et à une série de mesures politiques.

Les exportations sud-coréennes ont chuté de 10,3% sur un an en 2019 pour s'établir à 542,4 milliards de dollars, selon les données gouvernementales.

Pour décembre de l'année dernière, les exportations mensuelles ont chuté de 5,2% en glissement annuel à 45,7 milliards de dollars pour prolonger leur marasme à un 13e mois consécutif.

Les expéditions vers l'étranger devraient cependant augmenter de 3% en 2020.

Des citoyens regardent en direct le discours pour la nouvelle année du président Moon Jae-in à la gare de Séoul, dans la capitale sud-coréenne, le 7 janvier 2020.

Concernant le marché immobilier, Moon a de nouveau promis de stabiliser les prix à Séoul et dans ses environs.

«(Nous) ne perdrons jamais la guerre contre la spéculation immobilière», a déclaré Moon.

Le mois dernier, le gouvernement a dévoilé des mesures plus strictes pour freiner la hausse des prix des logements.

En vertu de ces mesures, les crédits immobiliers sont interdits lors de l'achat d'un logement d'une valeur supérieure à 1,5 milliard de wons à Séoul et dans d'autres régions depuis la mi-décembre de l'année dernière.

Le ratio prêt/valeur pour l'achat d'une maison d'une valeur de 900 millions de wons à 1,5 milliard de wons a été ramené à 20% par rapport aux 40% auparavant.

Le président a également dévoilé un plan pour pousser à la révision des lois afin de favoriser une «économie équitable» et l'encouragement d'une «bonne gestion» par les conglomérats locaux.

Depuis son arrivée au pouvoir, Moon s'est retroussé les manches afin de résoudre le problème des participations croisées des grands conglomérats et rectifier les pratiques commerciales déloyales des principales firmes.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page