Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

CES 2020 : «Ballie» n'est pas un robot, selon Samsung

Science/Tech 08.01.2020 à 14h28

LAS VEGAS, 07 jan. (Yonhap) -- Le nouveau robot aux allures de balle de Samsung Electronics Co. dévoilé au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, dans le Nevada, n'est pas un robot mais un «dispositif d'interaction», car il peut fournir une meilleure expérience connectée aux utilisateurs en contrôlant d'autres appareils électroniques intelligents, a déclaré mardi (heure locale) un dirigeant de l'entreprise.

Kim Hyun-suk, président et chef de la division appareils électroniques grand public de Samsung, a dévoilé lundi «Ballie» lors d'un événement d'avant-salon de la société et a démontré ce qu'il peut faire, c'est-à-dire contrôler d'autres appareils intelligents et servir d'assistant personnel.

Mais Kim ne voit pas Ballie comme un robot. «Ballie n'est pas un robot mais un appareil d'interaction», a-t-il souligné lors d'une réunion de presse avec des journalistes sud-coréens au CES le lendemain. «Ballie en soi n'est pas remarquable. Mais il le devient lorsqu'il est connecté à d'autres appareils.»

Kim Hyun-suk, président et chef de la division appareils électroniques grand public de Samsung, présente le nouveau «dispositif d'interaction» de l'entreprise, Ballie, le 7 janvier 2020, un jour avant l'ouverture du Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas.

Samsung Electronics a développé Ballie parce qu'un seul appareil intelligent ne peut pas satisfaire tous les besoins des consommateurs, a indiqué Kim, soulignant que l'avenir de Ballie était dans les services de soins, tels que la prise en charge des personnes âgées ou des enfants.

«Il existe des robots pour le nettoyage et la vaisselle, mais au lieu de faire fonctionner chaque robot séparément, pourquoi ne pas avoir un appareil qui peut interagir (avec d'autres appareils) ?» a-t-il questionné. «Nous n'avons pas encore décidé si Ballie devrait être commercialisé ou quel serait son prix, mais si nous voulons réellement en faire un, je dis que cela devrait être très simple.»

Pendant la présentation, Ballie a pu suivre Kim alors qu'il se déplaçait et était prêt à offrir des services. Interrogé sur la confidentialité, Kim a répondu que la société avait des solutions pour cela.

«Je pense que dans l'avenir, les gens auront leurs propres serveurs chez eux, ce qui signifie que les données des utilisateurs resteront chez eux», a-t-il estimé. «Ballie n'a pas d'intelligence. Cela peut venir d'ailleurs, peut-être de l'informatique de pointe.»

Le nouveau «dispositif d'interaction» de Samsung Electronics Co., Ballie, le 7 janvier 2020.

Après la présentation de Ballie, de nombreux observateurs ont dit que cela leur rappelait le droïde BB-8 des nouveaux films «Star Wars».

Kim a rétorqué qu'il n'était pas sûr que les ingénieurs aient pensé au BB-8 lors du développement de Ballie, mais ils ont sans aucun doute beaucoup travaillé pour développer ses capacités.

«Dix ingénieurs ont développé Ballie et je ne sais pas s'ils ont pensé à "Star Wars"», a-t-il déclaré. «Dans les coulisses du discours de présentation, ils ont vraiment travaillé pour maintenir le réseau Wi-Fi de Ballie. L'un d'eux a même pleuré après la fin de notre démonstration de Ballie.»

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page