Go to Contents Go to Navigation

Partage des coûts de la défense : pourparlers Séoul-Washington la semaine prochaine, les USA évoquent un compromis

International 10.01.2020 à 16h26

SEOUL, 10 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis tiendront une nouvelle série de pourparlers à Washington la semaine prochaine sur le partage des frais de stationnement des troupes américaines sur la péninsule, alors que les deux parties se rapprocheraient d'un accord.

Jeong Eun-bo, le négociateur en chef de la Corée du Sud, devrait rencontrer son homologue américain, James DeHart, pour des entretiens de deux jours à compter de mardi (heure des Etats-Unis), a annoncé ce vendredi le ministère des Affaires étrangères.

Les négociations prévues surviennent alors que les deux alliés sont sous pression pour conclure un nouvel accord sur la détermination du montant que Séoul devra payer pour l'entretien de quelque 28.500 soldats américains sur son sol. L'accord de partage des coûts de l'an dernier, connu sous le nom d'Accord sur les mesures spéciales (SMA), a expiré le 31 décembre.

Un accord Séoul-Washington pourrait donc bientôt voir le jour, étant donné que la partie américaine a fait allusion au début de cette semaine à un compromis entre les alliés.

Un responsable du département d'Etat américain a déclaré mardi à Washington que les deux pays étaient arrivés «un peu plus loin» qu'avant. A Séoul, l'ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud, Harry Harris, a indiqué lors d'une interview que les négociations «entrent dans leur phase finale» et que DeHart est «optimiste».

Ce montage montre Jeong Eun-bo (à dr.), le négociateur en chef de la Corée du Sud pour les pourparlers sur le partage des coûts de la défense, et son homologue américain James DeHart (à g.), le 18 décembre 2019.

Séoul, en revanche, est plus nuancé, affirmant que des divergences persistent bien que les deux parties aient assoupli leur position. Un officiel sud-coréen a déclaré à Yonhap que les alliés étaient «au carrefour» d'une éventuelle impasse ou d'un compromis majeur.

Les alliés ont tenu cinq séries de pourparlers depuis le lancement des négociations en septembre de l'année dernière. Ils restent éloignés les uns des autres sur des points d'achoppement clés, tels que le montant de la contribution de Séoul et ce qui devrait être inclus dans le SMA.

Washington a appelé à changer le cadre du SMA pour étendre la contribution de Séoul, y compris pour le personnel militaire américain en rotation dans la péninsule coréenne. Séoul a maintenu que les négociations devraient se poursuivre dans le cadre actuel.

Les Etats-Unis ont initialement exigé une augmentation cinq fois supérieure de Séoul à près de 5 milliards de dollars, mais ont laissé entendre qu'ils avaient renoncé à s'en tenir à cette demande.

La Corée du Sud a payé environ 870 millions de dollars en vertu du SMA de l'année dernière, soit une augmentation de 8,2% par rapport à l'accord précédent.

Depuis 1991, Séoul assume des coûts partiels dans le cadre du SMA pour les civils coréens embauchés par les forces américaines en Corée, la construction d'installations militaires afin de maintenir l'état de préparation des alliés et d'autres formes de soutien.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page