Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'Assemblée nationale approuve la nomination du candidat au poste de Premier ministre

National 13.01.2020 à 21h51

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- L'Assemblée nationale a approuvé ce lundi le candidat du président Moon Jae-in au poste de Premier ministre malgré les réticences du principal parti d'opposition.

L'assemblée a adopté la motion de confirmation de Chung Sye-kyun en séance plénière. Le député six fois élu et ancien président du parti au pouvoir a été nommé le mois dernier.

Parmi les 278 députés présents, 164 ont voté en faveur de la nomination de Chung et 109 ont voté contre. Il y a eu une abstention et quatre votes ont été déclarés nuls.

Le Parti Liberté Corée (PLC) soutient que la nomination de l'ancien président du Parlement au poste de Premier ministre pourrait porter atteinte au principe de séparation des pouvoirs.

Chung a dirigé l'Assemblée nationale pendant deux ans, jusqu'à la fin mai 2018.

Le bureau de Chung a fait savoir qu'il sera officiellement nommé par le président mardi.

Chung sera le deuxième Premier ministre de l'administration Moon après Lee Nak-yon, qui se présentera aux prochaines élections générales après avoir passé deux ans et huit mois à ce poste, un record.

Chung, qui sera le premier président de l'Assemblée nationale du pays à devenir Premier ministre, devrait oeuvrer à la relance de l'économie et soutenir l'initiative de paix du gouvernement avec la Corée du Nord.

Il a indiqué la semaine dernière que les deux Corées doivent faire des efforts pour normaliser la situation au complexe industriel intercoréen de Kaesong en Corée du Nord ainsi que le tourisme au mont Kumgang, dès que les conditions seront remplies, dans une réponse écrite au Parlement avant son audition de confirmation.

Chung devra également apaiser les tensions partisanes car le principal parti d'opposition, le PLC, laisse déjà entendre qu'il ne coopérera pas avec le nouveau Premier ministre.

Chung a déclaré lors de son audition de confirmation qu'il prévoyait de proposer la formation d'un cabinet auquel participeraient des membres de l'opposition après les élections législatives d'avril.

Le Premier ministre sud-coréen désigné Chung Sye-kyun (à gauche) serre la main de députés à l'Assemblée nationale à Séoul le 13 janvier 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page