Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Les Etats-Unis maintiennent la Corée du Sud sur la liste des pays à surveiller pour leurs pratiques monétaires

International 14.01.2020 à 11h45

WASHINGTON/SEJONG, 13 jan. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont annoncé lundi leur décision de maintenir la Corée du Sud sur la liste des pays à surveiller pour leurs pratiques monétaires.

Le département du Trésor américain a fait part de la décision dans un rapport biannuel remis au Congrès, qui concerne également neuf autres pays, dont la Chine, le Japon et l'Allemagne. La Chine avait été désignée comme un manipulateur de devises.

La Corée du Sud souhaitait le retrait après que le Trésor a indiqué dans son précédent compte-rendu en mai dernier que la quatrième économie d'Asie pourrait être supprimée de la liste si elle continue à répondre à juste l'un des trois critères des manipulateurs de devises durant les six mois suivants.

Le département du Trésor des Etats-Unis, à Washington.

Cependant, le nouveau rapport a indiqué que l'excédent commercial bilatéral de la Corée du Sud avec les Etats-Unis avait franchi de nouveau le seuil fixé, un des trois critères.

Les Etats-Unis considèrent le partenaire commercial comme un manipulateur de devises s'il réalise au moins 20 milliards de dollars d'excédent commercial bilatéral avec les Etats-Unis, un excédent courant supérieur à 2% du produit intérieur brut (PIB) et une «intervention persistante et unilatérale» sur le marché des changes.

Le Trésor a déclaré que l'excédent commercial sud-coréen «a augmenté légèrement depuis 2018 pour se retrouver à un peu plus de 20 milliards de dollars sur les quatre trimestres jusqu'en juin 2019 du fait de la hausse des exportations sud-coréennes vers les Etats-Unis».

Il a dit également que l'excédent de la balance courante de l'économie asiatique continue à être modéré mais est resté toujours à 4% du PIB sur les quatre trimestres se terminant en juin 2019.

«La Corée répond à deux des trois critères dans tous les rapports depuis avril 2016 à l'exception du rapport publié en mai 2019, en présentant un excédent courant et un excédent commercial bilatéral importants avec les Etats-Unis», a indiqué le rapport.

Par ailleurs, la présence de la Chine sur la liste a fait les titres, car cela signifie que les Etats-Unis retirent la désignation de manipulateur de devises juste avant la signature d'un accord commercial préliminaire prévue mercredi.

Un officiel du ministère sud-coréen de l'Economie et des Finances a dit que ce dernier avait prévu le maintien de Séoul sur la liste de surveillance publiée par le département du Trésor, citant l'excédent de la balance des biens du pays avec les Etats-Unis et d'autres grands excédents.

L'officiel, sous couvert d'anonymat, a ajouté que Séoul avait été en consultation avec Washington avant la publication du rapport.

«Le Trésor salue l'engagement de la Corée à renforcer la transparence de son intervention sur le marché des changes et la publication en septembre de son intervention dans les activités au premier semestre de 2019», a indiqué le rapport.

«Les autorités doivent limiter l'intervention monétaire aux seules circonstances exceptionnelles comme les désordres du marché», a-t-il souligné.

Quant au retrait de la Chine de la liste américaine des manipulateurs de devises, l'officiel du ministère de l'Economie a estimé que cela aiderait à stabiliser les marchés financiers locaux.

Les actions sud-coréennes ont débuté en hausse ce matin alors que les investisseurs restent optimistes à l'approche de la signature d'un accord commercial entre Washington et Pékin plus tard cette semaine et ont salué la décision américaine de supprimer la Chine de sa liste des manipulateurs de devises.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page