Go to Contents Go to Navigation

Moon confiant quant à la reprise des exportations cette année

National 14.01.2020 à 16h57

SEJONG, 14 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exprimé ce mardi sa confiance quant à un rebond des exportations et de l'économie sud-coréennes cette année.

Moon a formulé ces remarques lors de sa conférence de presse pour la nouvelle année un peu plus tôt dans la journée, un jour après que la Corée du Sud a signalé une augmentation rare des exportations sur les 10 premiers jours de ce mois. «Depuis décembre de l'année dernière, des signes indiquent que les exportations s'améliorent», a indiqué Moon. «Egalement ce mois-ci, les exportations ont progressé de 5,3% au cours des 10 premiers jours.»

Moon n'a pas souhaité pronostiquer une hausse ou une baisse des exportations en janvier, mais s'est dit convaincu que les exportations moyennes journalières s'accroîtraient ce mois-ci.

L'économie sud-coréenne devrait avoir connu sa plus faible croissance annuelle au cours d'une décennie l'année dernière, frappée par la longue guerre commerciale américano-chinoise et l'effondrement cyclique du secteur des puces mémoire.

Le président Moon Jae-in répond à des questions de journalistes lors d'une conférence de presse organisée pour la nouvelle année, le mardi 14 janvier 2020, au bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

Les exportations du pays du Matin-Clair ont chuté de 10,3% sur un an en 2019 pour s'établir à 542,4 milliards de dollars, selon les données gouvernementales.

Pour décembre de l'année dernière, les exportations mensuelles ont chuté de 5,2% en glissement annuel à 45,7 milliards de dollars pour prolonger leur marasme à un 13e mois consécutif.

Les exportations de cette année devraient cependant augmenter de 3%.

L'économie de la quatrième d'Asie devrait croître de 2,4% cette année après l'expansion estimée à 2% l'année dernière, grâce à la reprise attendue du secteur des puces mémoire et à une série de mesures politiques.

Moon a placé sa principale priorité économique dans la réalisation de l'objectif de croissance en renforçant davantage l'innovation et en aidant l'économie à fonctionner plus vigoureusement.

«Il est clair que les indices positifs augmentent, tandis que les indices négatifs diminuent», a affirmé Moon.

La controverse grandit au sujet des plans de croissance du gouvernement axés sur l'innovation depuis qu'un comité de l'Assemblée nationale a adopté un projet de loi révisé qui restreindrait considérablement les activités de l'opérateur de transport en commun Tada.

Tada a été lancé en octobre 2018 et s'est rapidement développé pour devenir le premier service sud-coréen de mobilité en minivan de location.

Le projet de loi révisé empêche les entreprises d'offrir des services de covoiturage payants avec des camionnettes louées d'une capacité de 11 à 15 passagers.

Si le projet de loi est adopté lors de la session plénière de l'Assemblée nationale et signé, il conduirait Tada à stopper ses activités basées sur une application.

Le président Moon Jae-in répond à des questions de journalistes lors d'une conférence de presse organisée pour la nouvelle année, le mardi 14 janvier 2020, au bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

Moon a déclaré que le gouvernement lancerait un «organisme social» pour résoudre la question de Tada.

La nouvelle organisation aidera Tada à poursuivre ses activités, tout en garantissant les intérêts des chauffeurs de taxi conventionnels, a déclaré Moon.

Sur le marché immobilier, Moon a intensifié son engagement à stabiliser les prix des logements à Séoul et dans les régions voisines, avertissant que le gouvernement mobilisera des contre-mesures fortes «à l'infini» si nécessaire pour stabiliser le marché et même ramener les prix au niveau d'avant le boom de ces dernières années.

Dans son discours pour la nouvelle année, Moon a déclaré que le gouvernement «reste fermement déterminé à stabiliser le marché immobilier, à protéger les véritables propriétaires occupants et à freiner la spéculation».

«Nous ne perdrons jamais la guerre contre la spéculation immobilière. En même temps, en élargissant l'offre de logements comme prévu, nous veillerons à ce que la stabilité résidentielle des jeunes mariés, des personnes vivant seules et des autres citoyens moyens soit préservée», a ajouté Moon.

Le mois dernier, le gouvernement a dévoilé des mesures plus strictes pour freiner la hausse des prix des logements.

En vertu de ces mesures, les crédits sont interdits lors de l'achat d'un bien immobilier d'une valeur de plus de 1,5 milliard de wons à Séoul et dans d'autres régions depuis la mi-décembre de l'année dernière.

Le ratio prêt/valeur pour l'achat d'un logement d'une valeur de 900 millions de wons à 1,5 milliard de wons sera ramené à 20% par rapport aux 40% actuels.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page