Go to Contents Go to Navigation

Le talent des artistes K-pop et leurs messages surmontent les barrières linguistiques, selon un chroniqueur K-pop

Actualités 14.01.2020 à 22h30

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- La nationalité ou la langue importe moins que le talent ou le message des artistes dans l'industrie de la musique actuelle, a déclaré ce mardi Jeff Benjamin, un chroniqueur américain spécialisé dans la K-pop, faisant référence à l'ascension phénoménale de la K-pop dans le monde.

«Il est certain que la langue devient moins importante dans la musique. Il est certainement plus question des artistes, de leur message, de ce qu'ils montrent et de leur talent», a déclaré Jeff Benjamin lors d'une réunion avec des journalistes en marge du Forum sur la communication culturelle organisé par le Corea Image Communication Institute (CICI).

Benjamin dirige les efforts de promotion de la K-pop aux Etats-Unis en écrivant des articles dans de grands magazines de musique tels que Billboard et Rolling Stone. En reconnaissance de ces efforts, le CICI a choisi cette année Benjamin comme l'un des trois lauréats des prix annuels de l'institut décernés à ceux qui ont contribué à promouvoir l'image de la Corée à l'étranger. Les deux autres sont la chanteuse de jazz Nah Youn-Sun et le professeur franco-américain Guy Sorman.

Jeff Benjamin parle à la presse le 14 janvier 2020.

«La partie K (dans K-pop) sera moins mise en valeur, il s'agira davantage de l'artiste lui-même», a-t-il dit, soulignant que le moteur de la popularité de la K-pop n'est pas le caractère identitaire de la musique mais sa qualité et son message.

«Rester fidèle à ce que vous êtes et faire quelque chose de différent... Je pense que ce sera la chose qui fera (les vrais musiciens)», a-t-il dit. «Posséder un message différent et unique va avoir un plus grand impact sur l'industrie de la musique dans son ensemble.»

Le chroniqueur a également mis en avant les performances scéniques brillantes des groupes de K-pop et les stratégies marketing de leurs agences comme étant les principaux attraits de la musique K-pop et facteurs expliquant le succès mondial du genre.

Il a également fait le lien entre l'éthique de travail studieuse, l'importance du travail d'équipe ancrés dans la culture coréenne et le succès mondial de K-pop, en disant «mettre l'équipe en premier, mettre l'entreprise en premier... c'est vraiment spécial. Il ne s'agit pas seulement de l'ambition d'une personne.»

Benjamin a également mentionné les stratégies de marketing musical soigneusement orchestrées par les labels de musique coréens, qui publient images et vidéos avant et après la sortie de la musique proprement dite, ainsi que leur travail de communication sur les réseaux sociaux avec les fans.

«Cela permet de capter l'attention des gens et de les rendre plus enthousiastes... La K-pop est bonne pour les jeunes, étant donné qu'ils sont distraits de nos jours», a déclaré Benjamin.

«Par dessus-tout, la façon dont la musique est publiée et produite est très importante pour la façon dont elle est consommée», a-t-il ajouté.

Benjamin a nommé Ateez, Stray Kids, (G)I-dle et ITZY quand on lui a demandé de choisir les groupes de K-pop les plus prometteurs pour la nouvelle année

«Je suis Ateez. Ils ont un message fort et (provoquent) une réaction très forte en Occident», a-t-il dit. Le groupe est moins connu en Corée du Sud, mais la réaction en Corée du Sud finira par rattraper celle en Occident, a-t-il prédit.

Benjamin va publier un livre cette année relatant l'ascension de la K-pop dans le monde à travers le regard d'un étranger. Il prévoit également de lancer un site Web dédié à la K-pop.

«L'un de mes plus grands objectifs est de réfléchir à la manière dont nous pouvons développer la K-pop de différentes manières. Je ne vois pas beaucoup de gens accorder la même attention et le même respect qu'ils accordent aux autres musiques. J'aimerais avoir une discussion efficace et riche (à ce sujet)».

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page