Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Un troisième cas de coronavirus de Wuhan confirmé en Corée du Sud

Actualités 26.01.2020 à 16h06

SEOUL, 26 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé ce dimanche son troisième cas confirmé de coronavirus chinois, alors que s'intensifient les craintes de propagation de cette maladie de type pneumonie en Chine et dans d'autres parties du monde.

Selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), une personne de 54 ans qui a résidé à Wuhan et qui est rentrée en Corée du Sud lundi a testé positif à la nouvelle souche du virus qui a tué 56 personnes jusqu'à présent.

«À son arrivée à l'aéroport, il ne présentait aucun symptôme mais il a commencé à souffrir de fièvre, de frissons et de crampes musculaires mercredi. Son état semble s'être amélioré pendant quelques jours avant de s'aggraver à nouveau. Il a alors contacté les autorités sanitaires et a été placé en isolement samedi pour être soigné», ont déclaré les KCDC.

Davantage d'informations sur ce troisième cas seront disponibles en temps utile et tous les efforts seront faits pour retracer son itinéraire et identifier les personnes qu'il a rencontrées après son arrivée dans le pays.

Deux cas confirmés de la nouvelle souche de coronavirus qui provoque une maladie de type pneumonie ont déjà été signalés dans le pays lundi et vendredi derniers. Dans le premier cas, les KCDC ont découvert que 44 personnes sont entrées en contact avec la femme chinoise de 35 ans, tandis que dans le second cas, impliquant un homme sud-coréen de 55 ans, un total de 67 personnes ont été identifiées et font l'objet d'une surveillance.

Outre ce dernier cas, les KCDC ont déclaré avoir contrôlé jusqu'à présent 47 personnes présentant des symptômes. Toutes ont testé négatif pour la maladie. Trente-deux personnes ont été contrôlées samedi.

Détection des passagers atteints de fièvre le 23 janvier 2020 à l'aéroport international d'Incheon.
Opération de désinfection à l'aéroport international d'Incheon le 24 janvier 2020.

Les autorités sanitaires ont désigné samedi la Chine continentale comme zone de «surveillance du coronavirus» dans le cadre de leurs efforts pour prévenir la propagation du coronavirus de Wuhan dans le pays.

«Le gouvernement va commencer à demander à tous les voyageurs venant de Chine de remplir des questionnaires de santé détaillés à leur arrivée dans le pays», a déclaré une source des KCDC. Ces règles plus strictes ne seront pas appliquées immédiatement car le personnel concerné doit être formé, a-t-elle dit.

Le ministère des Affaires étrangères a relevé le niveau d'alerte à «rouge» pour Wuhan et la région du Hubei et a recommandé à ses citoyens d'évacuer la région.

L'«alerte rouge» est la troisième plus élevée dans le système d'alerte aux voyages à quatre niveaux que compte le pays.

Le gouvernement envisage également d'évacuer ses citoyens à Wuhan à bord d'un avion affrété. Environ 500 Sud-Coréens resteraient à Wuhan et dans ses environs.

Selon les résidents sud-coréens de Wuhan, le consulat général de Corée du Sud dans la ville les a récemment interrogés sur leur éventuel départ de Wuhan. Plus de 400 personnes ont déclaré qu'elles monteraient à bord si un avion était affreté.

Le Wall Street Journal a rapporté samedi que le gouvernement américain allait offrir à 1.000 citoyens américains de Wuhan une place dans un Boeing de 230 places.

Les aéroports du pays ont intensifié leur surveillance et leur contrôle des passagers en provenance de Chine et d'autres pays pour détecter les éventuels signes de la maladie, les autorités locales accélérant les efforts de quarantaine pour contenir le virus pendant la période d'intenses chassés-croisés du Nouvel An lunaire.

Les citoyens doivent suivre des règles strictes d'hygiène personnelle, qu'ils soient dans le pays ou en voyage à l'étranger, d'autant plus qu'il devrait y avoir un afflux de touristes chinois au pays du Matin-Clair pendant les vacances, selon les KCDC. L'agence a indiqué que les personnes se sentant malades doivent immédiatement contacter son centre d'appel d'urgence en composant le «1339» pour recevoir de l'aide.

Le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité a également publié une alerte par SMS appelant les citoyens à se laver fréquemment les mains, à se couvrir la bouche lorsqu'ils toussent et à porter un masque s'ils ont des problèmes respiratoires.

Les symptômes communs du coronavirus comprennent la fièvre, le mal de gorge et les difficultés respiratoires.

Beaucoup d'entreprises sud-coréennes ont interrompu les voyages d'affaires à Wuhan et dans les environs. SK Global Chemical Co. et l'aciériste POSCO ont déclaré avoir arrêté tous les voyages dans les zones les plus touchées, tandis que le raffineur SK Innovation Co. a annoncé que seul le personnel essentiel sera autorisé à se rendre sur place.

La Chine a annoncé qu'en plus des personnes décédées, 1.975 personnes ont été confirmées comme ayant été infectées. Parmi les personnes infectées, 324 sont dans un état critique, selon le gouvernement chinois.

En dehors de la Chine, la Corée du Sud, le Japon, Taiwan, la Thaïlande, le Vietnam, Singapour, la Malaisie, Macao, Hong Kong, la France, l'Australie et les Etats-Unis ont signalé des cas confirmés de la nouvelle souche de coronavirus, et les médias font état d'un nouveau cas au Canada.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page