Go to Contents Go to Navigation

Nouveau coronavirus : 15 cas suspects sont à l'étude en Corée

Actualités 28.01.2020 à 11h53

SEOUL, 28 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud se penche actuellement sur 15 cas suspects de contamination au nouveau coronavirus sur fond d'inquiétudes sur son éventuelle propagation dans le pays malgré le renforcement des efforts de quarantaine, ont annoncé mardi les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Jusqu'à ce matin, le nombre total de cas confirmés de la maladie de type pneumonie s'est élevé à quatre, selon les KCDC. Un total de 97 personnes suspectées d'avoir été infectées par le nouveau virus ont été surveillées mais sont sorties de la quarantaine après avoir été testés négatifs, ont-ils dit.

Cette photo, prise le lundi 27 janvier 2020, montre l'hôpital de l'université nationale de Séoul à Bundang, où l'un des patients infectés par le nouveau coronavirus a été placé en quarantaine.

La Chine, où le virus est apparu, a rapporté pas moins de 2.840 cas confirmés et 81 morts.

En dehors de la Chine, le Japon, Taïwan, la Thaïlande, le Vietnam, Singapour, la Malaisie, le Népal, Macao, Hongkong, la France, l'Australie et les Etats-Unis ont rapporté des contaminations au nouveau virus. La Thaïlande et Hongkong ont signalé chacun huit cas confirmés, le plus grand nombre.

Quant au quatrième cas confirmé en Corée du Sud et annoncé hier, les KCDC ont indiqué qu'ils cherchaient à déterminer les endroits où le patient est allé et les personnes qu'il a rencontrées. Le Sud-Coréen de 55 ans, qui était rentré de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, le 20 janvier, n'avait montré aucun signe de la maladie. Il s'est rendu dans une clinique à Pyeongtaek, à 70 km au sud de Séoul, un jour après un début de rhume. Il a été mis simplement en quarantaine et surveillé par le personnel médical durant le week-end après qu'il a montré de la fièvre et des crampes musculaires.

Séoul a relevé hier le niveau d'alerte contre la maladie infectieuse d'un cran, à «orange» (avertissement), le troisième niveau le plus élevé, après «jaune» (précaution).

Les autorités ont promis de renforcer davantage les règles liées à la surveillance, de mettre plus de personnes en quarantaine et de les observer de près. La Chine toute entière a été catégorisée comme une «zone à risque de coronavirus» et Séoul a exhorté fortement ses citoyens à ne pas visiter la ville de Wuhan.

Les aéroports à travers la Corée du Sud ont installé des points d'inspection pour contrôler les voyageurs en provenance de Chine et d'autres pays alors que les autorités locales ont intensifié les efforts de quarantaine pour lutter contre le virus.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page