Go to Contents Go to Navigation

L'ancien candidat à la présidentielle Ahn Cheol-soo quitte le Parti Bareunmirae

Actualités 29.01.2020 à 16h03

SEOUL, 29 jan. (Yonhap) -- Ahn Cheol-soo, ancien candidat à l'élection présidentielle, a annoncé mercredi qu'il quitterait le Parti Bareunmirae (PB), un parti d'opposition qu'il a cofondé, alors qu'il a repris ses activités politiques avant les élections générales d'avril.

La décision a été prise dans un contexte où le PB est sur le point de se diviser sur fond de désaccord entre Ahn et Sohn Hak-kyu, le chef du parti, sur les mesures de réforme.

«Je quitte le PB avec amertume. J'ai renoncé à mon rêve de raviver le parti après avoir vu les remarques de Sohn», a déclaré Ahn lors d'une conférence de presse, faisant référence au rejet par Sohn de son offre d'activer le mode d'urgence au sein du PB.

Ahn Cheol-soo, ancien candidat à la présidentielle, annonce son départ du Parti Bareunmirae à l'Assemblée nationale à Séoul, le mercredi 29 janvier 2020.

Ahn, populaire autrefois avec ses «nouvelles politiques», s'est retiré de la politique suite à sa défaite dans la course à la mairie de Séoul en juin 2018. Il est parti pour l'Allemagne pour des études en septembre 2018 avant de se diriger vers les Etats-Unis.

Plus tôt ce mois-ci, il a annoncé son plan de retourner sur la scène politique, en promettant de remanier les politiques démodées actuelles.

Le 19 janvier, Ahn s'est engagé à créer un nouveau parti politique pour renforcer le courant pragmatique et modéré. Il a aussi déclaré qu'il ne présenterait pas aux élections législatives prévues en avril.

Le retour d'Ahn devrait accélérer les discussions en cours sur la consolidation du bloc conservateur dans la course aux élections du 15 avril.

Cependant, des experts doutent qu'il soit le bienvenu parmi les électeurs alors que le soutien public à Ahn s'affaiblit, car il a échoué à mettre en place des réformes politiques comme il l'avait promis auparavant.

Ahn, ancien médecin qui s'est ensuite lancé dans l'informatique, avait cofondé le Parti du peuple en février 2016 avant la présidentielle de 2017.

Le parti avait fusionné en 2018 avec le Parti Bareun, parti de centre-droit, pour créer le PB, le troisième plus grand parti du pays. Il s'agissait d'un mariage entre des groupes politiques et des soutiens de l'opposition, dissimulant des sources de tensions internes.

Le député Yoo Seong-min, ancien coprésident du PB, a aussi fait défection, avec sept autres députés, et a créé un nouveau parti conservateur au début de ce mois-ci.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page