Go to Contents Go to Navigation

Un léger séisme naturel détecté près du site d'essais nucléaires en Corée du Nord

Corée du Nord 29.01.2020 à 17h13
(Carte fournie par la KMA)

SEOUL, 29 jan. (Yonhap) -- Un léger tremblement de terre détecté ce matin dans le nord-est de la Corée du Nord serait un séisme naturel provoqué par un test nucléaire effectué en 2017, a estimé l'Agence météorologique de Corée (KMA).

Le séisme d'une magnitude de 2,5 sur l'échelle de Richter s'est produit à 9h33 à environ 3 km au sud-est du site d'essais nucléaires de Punggye-ri, aujourd'hui fermé, a indiqué la KMA.

Le Nord a effectué au moins six tests nucléaires sur le site, dont le dernier et le plus puissant le 3 septembre 2017.

L'agence a analysé que la secousse serait le dernier d'une multitude de tremblements naturels causés par la sismicité altérée suite au test nucléaire.

«Le terrain de la zone était tellement solide qu'il n'y a eu aucun séisme naturel avant le sixième essai nucléaire», a noté un officiel de la KMA.

«Comme l'énergie du test nucléaire a affecté les particularités géologiques de la zone, des séismes naturels continuent à se produire», a-t-il ajouté.

Depuis le test nucléaire de 2017, un total de 13 secousses naturelles ont eu lieu près de Punggye-ri dont sept en 2017, trois en 2018 et deux l'année dernière. Leur magnitude se situait entre 2,5 et 3,2.

En mai 2018, la Corée du Nord a démoli le site en présence de journalistes étrangers dans le cadre de son engagement de dénucléarisation.

L'épicentre du dernier séisme se trouvait à 41°29' de latitude Nord et 129°11' de longitude Est.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page