Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : Pyongyang renforce les contrôles des personnes arrivant de l'étranger

Corée du Nord 03.02.2020 à 13h45

SEOUL, 03 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a renforcé le filtrage des arrivants de pays étrangers dans le cadre d'efforts accrus pour prévenir l'épidémie du nouveau type de coronavirus dans le pays, a rapporté ce lundi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Selon le média d'Etat, Pyongyang a élaboré des mesures pour soumettre toutes les personnes revenant de voyages à l'étranger après le 13 janvier à des contrôles médicaux et à une surveillance approfondie.

Le ministère nord-coréen de la Santé publique «prend des mesures en temps opportun pour bloquer la propagation de la maladie», a ajouté la KCNA, précisant que les autorités sanitaires de Pyongyang appellent à une hygiène accrue et à d'autres mesures préventives, estimant que la prévention est la meilleure politique alors qu'il n'y a ni vaccin ni médicament pour traiter la maladie.

Cette décision est la dernière d'une série de mesures que Pyongyang a prises contre l'épidémie à propagation rapide de la maladie de type pneumonie qui a pris naissance dans la ville de Wuhan, au centre de la Chine, en décembre.

Le Nord a récemment fermé toutes ses routes aériennes et ferroviaires à travers ses frontières avec la Chine et a décidé de garder isolés tous les étrangers arrivant dans le pays via la Chine pendant un mois maximum pour empêcher la propagation du virus mortel sur son sol.

La semaine dernière, le royaume ermite a annoncé le lancement d'un système national d'urgence contre le nouveau virus, qualifiant ces efforts préventifs de «question politique» qui détermine le sort du pays.

La Corée du Nord n'a pas encore confirmé de cas de coronavirus, bien que le virus se soit rapidement propagé en Chine et dans de nombreux autres pays. Rien qu'en Chine, le virus a tué plus de 300 personnes et en a infecté environ 15.000.

Dans une interview accordée dimanche à la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV), un responsable du ministère de la Santé publique a déclaré qu'aucun cas d'infection au nouveau coronavirus n'avait été signalé, mais que le pays devait rester vigilant et s'efforcer de prévenir une éventuelle épidémie.

Le pays communiste est réputé pour avoir une infrastructure médicale limitée qui serait insuffisante pour lutter contre une telle épidémie. Les experts estiment que cela semble inciter Pyongyang à se battre pour garder le coronavirus à distance de peur qu'une fois entré dans le pays, il ne devienne incontrôlable.

Un officiel du ministère nord-coréen de la Santé publique donne une interview sur le nouveau coronavirus à la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV), le dimanche 2 février 2020. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page