Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Coronavirus : Séoul envoie un 3e vol à Wuhan pour rapatrier des ressortissants coréens et leur famille

International 09.02.2020 à 19h23
Le ministre de la Santé Park Neung-hoo présente des mesures destinées à faire face au nouveau coronavirus lors d'un briefing le dimanche 9 février 2020 au complexe gouvernemental à Séoul.

SEOUL, 09 février (Yonhap) -- La Corée du Sud a annoncé ce dimanche qu'elle enverrait un vol supplémentaire vers la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, pour évacuer une centaine de ressortissants et leur famille alors que les inquiétudes grandissent au sujet de la propagation mondiale du nouveau coronavirus.

Plus tôt, Séoul a envoyé deux vols nolisés à Wuhan, l'épicentre du virus hautement contagieux, pour ramener environ 700 Sud-Coréens chez eux. Plus de 200 ressortissants sud-coréens et leur famille séjournent actuellement dans la région, alors que les négociations avec la Chine marquent le pas.

«Nous avons décidé de déployer un autre vol organisé temporairement et il se rendra à Wuhan le plus tôt possible dès que les discussions connexes avec les autorités chinoises seront terminées», a déclaré dimanche le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Park Neung-hoo, dans un briefing.

Park a fait savoir que le gouvernement chinois avait d'abord maintenu la décision de ne pas faire monter à bord de l'avion d'évacuation affrété les familles chinoises, mais avait récemment changé d'avis permettant également leur évacuation.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a annoncé lors du briefing que le consulat sud-coréen à Wuhan a confirmé qu'il y avait environ 230 ressortissants sud-coréens et leur famille dans la ville, s'attendant à ce qu'une centaine d'entre eux se présentent pour embarquer à bord du troisième avion affrété.

«Nous menons une enquête sur ces personnes, qui sera achevée avant minuit. Compte tenu de la situation actuelle», a-t-elle ajouté. «Les horaires détaillés sont en cours de discussion avec la partie chinoise.»

Le lieu où ces évacués seront hébergés après leur retour sur le sol sud-coréen n'a pour le moment pas été décidé, ont indiqué des responsables.

Les personnes rapatriées au Sud sur deux vols affrétés le 31 janvier et le 1er février ont été placées en quarantaine pendant 14 jours dans des installations publiques d'Asan et de Jincheon, toutes deux situées à environ 90 km au sud de Séoul.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page