Go to Contents Go to Navigation

«Parasite» : la «chanson de Jessica» et le «chapaguri» font le buzz

Sport/Culture 11.02.2020 à 14h24

SEOUL, 11 fév. (Yonhap) -- Alors que «Parasite», oscarisé, suscite un immense engouement à travers le monde, le buzz autour d'une courte chanson entraînante et d'une recette de cuisine présentes dans le film s'est également emparé d'Internet.

La courte mélodie parfois surnommée «chanson de la sonnette» ou «chanson de Jessica» est interprétée par Ki-jung, le personnage joué par Park So-dam, avec son frère Ki-woo (Choi Woo-sik) afin de se souvenir de sa fausse identité et de son pseudonyme, Jessica, avant d'appuyer sur la sonnette de la maison d'une famille aisée.

Une scène du film «Parasite». (Image fournie par CJ Entertainment. Revente et archivage interdits)

Dans le film, le frère et la sœur rusés encouragent la riche famille de Park à les employer, eux et leurs parents, pour qu'ils puissent profiter d'eux.

«Jessica, Only Child, Illinois, Chicago», chantent-ils devant la porte de la demeure cossue du centre-ville de Séoul pour se souvenir des détails de leurs fausses identités avant d'entrer dans la maison.

Le jingle de six secondes est basé sur la célèbre chanson pour enfants «Dokdo is Our Land», dont la mélodie est fréquemment utilisée par les élèves coréens pour mémoriser des informations.

Le réalisateur Bong Joon-ho a écrit le début des paroles, tandis que Han Jin-won, coauteur de «Parasite», a écrit les deuxième et troisième versets de la chanson, qui n'ont pas été interprétés dans le film.

Au fur et à mesure que la chanson gagne en popularité, le distributeur américain du film, Neon, a mis le jingle à télécharger en sonnerie et a publié des séquences vidéo de Park So-dam enseignant la «chanson de Jessica» sur Twitter.

Une parodie de l'affiche de «Parasite» mettant en valeur le «chapaguri», une recette de nouilles. (Image fournie par Nongshim. Revente et archivage interdits)

Dans le même temps, une recette de «chapaguri», un mélange de Chapaghetti, des nouilles instantanées à la sauce de soja noir, et de Neoguri, nouilles coréennes épicées de type udon, est également devenue virale sur la Toile.

Dans le film, Mme Park téléphone à sa femme de ménage pour qu'elle prépare un bol de «chapaguri» pour son jeune fils, au retour d'un camping. La femme de ménage, la mère de la fratrie, prépare le plat avec des cubes de surlonge de bœuf.

Bong a déclaré avoir essayé de montrer la division des classes entre les riches et les pauvres à travers ce plat, un mélange de deux nouilles instantanées très populaires et bon marché. La recette est appréciée des enfants, quelle que soit leur classe, mais la famille riche n'aime pas le chapaguri tel qu'il est.

«Même le gamin riche, c'est toujours un gamin. C'est pourquoi il aime ce plat», a déclaré Bong dans une interview à Los Angeles en octobre dernier, se référant au fils de la famille aisée du film. «Mais la maman ne peut pas accepter le fait que son fils mange un plat aussi bon marché. Elle doit donc ajouter la garniture digne des riches, la surlonge de bœuf.»

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page