Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La ministre Kang participera à la Conférence de Munich sur la sécurité

International 11.02.2020 à 17h08
Kang Kyung-wha et Mike Pompeo
Réunion trilatérale

SEOUL, 11 fév. (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha participera plus tard cette semaine à la Conférence de Munich sur la sécurité en marge de laquelle elle pourrait s'entretenir avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Au cours du rassemblement de trois jours qui débutera vendredi, Kang prendra part à une session clé pour présenter la politique diplomatique de Séoul destinée à renforcer le multilatéralisme, une valeur défiée par la montée des nationalismes et du protectionnisme commercial, a déclaré son ministère.

En marge de l'événement, Kang cherche à tenir une série de réunions bilatérales avec des homologues étrangers.

Séoul et Washington sont toujours en consultation pour organiser une réunion bilatérale entre Kang et Pompeo, a dit le porte-parole du ministère, Kim In-chul.

«Si la réunion a lieu, bien sûr, les questions liées à la péninsule coréenne feront partie de l'ordre du jour de leur réunion», a déclaré Kim en faisant allusion à la possibilité de les voir aborder la reprise des négociations de dénucléarisation avec la Corée du Nord, actuellement dans l'impasse, et les efforts de paix liés.

Leurs éventuelles discussions pourraient aussi inclure le plan de Séoul d'autoriser les voyages individuels en Corée du Nord comme un moyen de renforcer la coopération intercoréenne et d'aider à relancer les négociations nucléaires.

Les deux chefs de diplomatie pourraient aussi discuter des négociations en cours sur le partage des coûts liés au maintien des Forces américaines en Corée du Sud (USFK). A Washington, les deux pays ont tenu des négociations mais ne sont pas parvenus à aplanir leurs divergences même si Séoul parle de meilleure «compréhension mutuelle».

Le ministre japonais des Affaires étrangères Toshimitsu Motegi devrait également être présent à la conférence, augmentant la possibilité que les deux hauts diplomates tiennent un tête-à-tête pour discuter des efforts destinés à résoudre le conflit prolongé autour du travail forcé pratiqué par le Japon pendant la Deuxième Guerre mondiale et des restrictions commerciales.

Les chefs de diplomatie des trois pays pourraient par ailleurs tenir une réunion trilatérale en marge de la conférence sur la sécurité.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page