Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Coronavirus : Samsung et LG s'engagent à soutenir les sous-traitants

Economie 13.02.2020 à 20h32
Le président Moon Jae-in (à droite) serre la main de Lee Jae-yong, chef de facto du groupe Samsung, avant une table ronde à la Chambre de commerce et d'industrie de Corée à Séoul le 13 février 2020.

SEOUL, 13 fév. (Yonhap) -- Lee Jae-yong, le chef de facto du groupe Samsung, a déclaré ce jeudi lors d'une réunion avec le président Moon Jae-in que le conglomérat allait intensifier ses efforts pour soutenir ses sous-traitants touchés par l'épidémie de nouveau coronavirus, selon le bureau présidentiel.

«Face à cet incident, je pense que (nous) aurions dû faire des préparatifs un peu plus tôt. Je ressens une lourde responsabilité. Nous allons essayer de le surmonter rapidement», a déclaré Lee lors d'une table ronde avec Moon, à laquelle se sont joints plusieurs autres chefs d'entreprise locaux. Parmi eux, le président de SK Group, Chey Tae-won, le président de LG Group, Koo Gwang-mo et le président de CJ Group, Lee Jae-hyun, ainsi que le vice-président de Hyundai Motor, Yoon Yeo-chul et le vice-président de Lotte Group, Hwang Kag-gyu.

Moon a organisé la réunion avec les chefs d'entreprise à la Chambre de commerce et d'industrie de Corée (KCCI) à Séoul afin de réfléchir aux moyens de minimiser les effets économiques de la pandémie qui a débuté en Chine en décembre dernier.

Lee a souligné l'importance de la Chine dans le secteur manufacturier mondial en tant que plus grand marché du monde, avec les Etats-Unis.

Il a cité les «difficultés réalistes» auxquelles est confrontée l'industrie des technologies de l'information en particulier, selon le bureau présidentiel.

«Mais la crise est là et nous pouvons la surmonter», a-t-il déclaré. «Les problèmes des sous-traitants sont plus importants (que ceux de Samsung)».

Lee s'est engagé à prendre des mesures pour leur apporter un «soutien substantiel», ajoutant que son groupe tiendra sa promesse d'accroître les investissements basés sur l'innovation et de créer plus d'emplois pour aider à revitaliser l'économie du pays.

Lee a demandé à Moon d'envoyer un message vidéo d'encouragement aux travailleurs des entreprises sud-coréennes et à leurs familles qui séjournent en Chine.

Il a également demandé au gouvernement d'assouplir temporairement les restrictions liées au système de la semaine de 52 heures, en précisant que Samsung espère promouvoir les réunions après le travail dans les restaurants ou bars voisins pour contribuer à revigorer la consommation intérieure.

Le dirigeant du groupe LG a déclaré qu'il augmentera son soutien technologique et de main-d'œuvre aux sous-traitants.

«Il est nécessaire de localiser et de diversifier l'approvisionnement en matériaux et pièces essentiels pour moins dépendre d'un pays en particulier», a déclaré Koo à Moon, faisant apparemment référence au Japon. «Nous avons vivement ressenti l'importance des petits et moyens sous-traitants».

Le chef de SK Group a demandé au gouvernement de s'efforcer de maintenir les vols de fret aérien entre la Corée du Sud et la Chine malgré les craintes de propagation du virus.

«Si le transport de fret aérien est interrompu, cela affecterait la production de plaquettes de semi-conducteurs», a déclaré Chey, ajoutant que SK fera tous les efforts possibles en matière d'investissement et de création d'emplois à l'avenir.

«(Nous) allons réaliser des investissements et embaucher des travailleurs (cette année) à un niveau similaire à celui de l'année précédente», a-t-il déclaré, selon une transcription publiée par le porte-parole de Moon, Kang Min-seok.

Le président Moon Jae-in (devant, 3e à partir de la gauche) rencontre des dirigeants de conglomérats sud-coréens au siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Corée à Séoul, le 13 février 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page