Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des signes de relance économique malgré l'impact du coronavirus

Economie 14.02.2020 à 11h05

SEJONG, 14 fév. (Yonhap) -- Les perspectives de relance économique se sont renforcées après la hausse de la production industrielle et des investissements dans les biens d'équipement mais l'impact du nouveau coronavirus, appelé également Covid-19, en Chine pourrait peser sur l'économie sud-coréenne, a indiqué vendredi un rapport du ministère de l'Economie et des Finances.

Le ministère a déclaré que la confiance du marché s'était améliorée, car les indicateurs économiques ont augmenté et les prix des puces mémoire, l'un des principaux produits d'exportation du pays, ont affiché une hausse en janvier.

Cependant, l'économie du pays devrait faire face à des incertitudes alors qu'il est toujours difficile de mesurer la propagation du virus, a indiqué le rapport.

«Le gouvernement fera tous ses efforts pour minimiser l'impact économique du virus pour retrouver en priorité l'élan du rétablissement économique», a déclaré le ministère dans son évaluation économique mensuelle.

Le rapport appelé «Green Book» du ministère de l'Economie et des Finances.

Le rapport, appelé «Green Book», est basé sur les derniers indicateurs de la production, des exportations, de la consommation et des investissements des entreprises, et montre un aperçu de la performance économique du pays des derniers mois.

L'économie de la Corée du Sud a connu sa plus faible croissance annuelle en une décennie l'année dernière en raison de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et du ralentissement cyclique dans le secteur des puces mémoire.

Les exportations du pays ont chuté de 10,3% sur un an en 2019 à 542,4 milliards de dollars, selon les données du gouvernement.

L'économie du pays devrait croître de 2,4% cette année, après une hausse de 2% l'année dernière, grâce au rétablissement prévu dans le secteur des mémoires et à une série de mesures politiques.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page