Go to Contents Go to Navigation

Trois partis d'opposition mineurs vont fusionner en vue des élections législatives du 15 avril

National 14.02.2020 à 21h07

SEOUL, 14 fév. (Yonhap) -- Trois petits partis d'opposition ont annoncé ce vendredi un projet de fusion, deux mois avant les élections législatives du 15 avril. Ils deviendraient le troisième plus grand bloc politique du pays en termes de sièges parlementaires, du moins pour l'instant.

Le Parti Bareunmirae (PB) et le Parti pour la démocratie et la paix (PDP) ont accepté de s'unir au Parti de la nouvelle alternative, qui compte sept députés. Ils ont décidé de nommer leur nouvelle formation le «Parti de l'unité démocratique». Son nom officiel en anglais n'a pas encore été annoncé.

Le PB est composé de 17 députés et le PDP dispose de quatre sièges à l'Assemblée nationale.

Cela donnera au nouveau parti 28 sièges parlementaires lorsque la fusion, prévue pour lundi prochain, entrera en vigueur. Même si sept députés connus pour être fidèles à Ahn Cheol-soo, un ancien candidat à la présidence qui s'apprête à créer un nouveau parti, quittent ce nouveau parti, celui-ci pourra toujours créer un organe de négociation officiel au sein du parlement monocaméral du pays. Il faut au moins 20 députés pour qu'un parti ait un tel pouvoir de négociation.

Le parti sera dirigé par trois co-dirigeants : Sohn Hak-kyu du PB, le député Chung Dong-young du PDP et le député You Sung-yop du Parti de la nouvelle alternative.

La députée Park Joo-hyun du Parti pour la démocratie et la paix (à gauche), le député Park Joo-sun du Parti Bareunmirae (au centre) et le député You Sung-yop du Parti de la nouvelle alternative posent pour une photo après avoir annoncé la fusion de leurs partis à l'Assemblée nationale à Séoul le 14 février 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page