Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nombre de résidents étrangers en Corée du Sud dépasse les 2,5 millions

Actualités 17.02.2020 à 11h44

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) -- Le nombre d'étrangers séjournant en Corée du Sud a augmenté de près de 7% l'année dernière, dépassant les 2,5 millions pour la première fois, a indiqué le ministère de la Justice ce lundi.

Selon les données gouvernementales, 2.524.656 étrangers résidaient dans le pays fin 2019, marquant une augmentation de 6,6% par rapport à l'année précédente et une augmentation de 3,7% sur un mois.

La population étrangère du pays a dépassé la barre du million en août 2007 et des 2 millions en juin 2016. Arrivée à 2,5 millions, elle représente 4,9% de la population totale du pays, qui était de 51,64 millions d'habitants en 2018.

Le monde universitaire classe généralement une nation comme une société multiculturelle si son pourcentage d'étrangers dépasse 5%. Selon ce critère, la Corée du Sud semble maintenant sur le point de devenir une société multiculturelle.

Un défilé de rue de résidents étrangers en Corée du Sud lors d'un festival international dans le quartier d'Itaewon à Séoul, le 13 octobre 2018.

Le ministère a noté que 68,6%, soit 1.731.803, des résidents étrangers sont des résidents de longue durée enregistrés auprès des autorités, les 31,4% restants étant des résidents de courte durée.

Par nationalité, les ressortissants chinois, dont 701.098 Coréens de souche, formaient le plus grand groupe d'étrangers, représentant 43,6%, soit 1.101.782, de la population étrangère, selon le rapport.

Les Vietnamiens arrivent ensuite avec 224.518 résidents, suivis des Thaïlandais (209.909), des Américains (156.982), des Japonais (86.196), des Ouzbeks (75.320), des Philippins (62.398), des Russes (61.427), des Indonésiens (48.854), des Mongols (48.185) et des Cambodgiens (47.565).

Les personnes en séjour irrégulier ont augmenté de 9,9% en glissement annuel pour atteindre 390.281 l'année dernière, leur proportion dans l'ensemble de la population étrangère ayant légèrement augmenté de 0,5 point de pourcentage pour atteindre 15,5%.

Le nombre d'étrangers qui étudient ici a augmenté de 12,1% pour atteindre 180.131. En 2018, le taux d'augmentation correspondant était de 18,9%. Les étudiants de Chine ont totalisé 71.719, suivis du Vietnam (57.539) et de l'Ouzbékistan (10.499).

Par région, la province du Gyeonggi, qui entoure Séoul, comptait la plus grande population étrangère avec 414.318 habitants, suivie de Séoul (281.876), de la province du Chungcheong du Sud et de la ville de Sejong (76.375), de la province du Gyeongsang du Sud (76.123), d'Incheon (72.259), de la province du Gyeongsang du Nord (58.119) et de Busan (45.999).

L'année dernière, le nombre de demandeurs d'asile en Corée du Sud a diminué de 4,5% par rapport à l'année précédente pour atteindre 15.452, a indiqué le ministère.

De 1994 à décembre dernier, il y a eu 64.358 demandeurs d'asile. Sur les 28.600 candidats examinés par les autorités, 1.022 ont été reconnus comme réfugiés et 2.217 ont obtenu un permis de séjour humanitaire.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page