Go to Contents Go to Navigation

Lancement d'un satellite géostationnaire coréen de surveillance de la pollution atmosphérique

Actualités 19.02.2020 à 08h02

SEOUL, 19 fév. (Yonhap) -- Le premier satellite géostationnaire de surveillance de l'environnement construit par la Corée du Sud a été lancé dans l'espace, a déclaré ce mercredi l'institut de recherche aérospatiale du pays.

La fusée Ariane 5 transportant le Chollian-2B de 3,4 tonnes, qui suivra les flux de poussières fines et autres polluants atmosphériques dans la région de l'Asie de l'Est, a décollé à 19h18, heure locale (7h18, heure coréenne), de la Guyane française comme prévu, a précisé l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI).

Le Chollian-2B a ensuite été bien séparé du véhicule de lancement avant son entrée en contact avec une station terrienne.

Si tout se passe normalement, le satellite atteindra son orbite fixe à quelque 36.000 kilomètres au-dessus de l'équateur dans 14 jours, les tests de vérification des systèmes du satellite devant avoir lieu une semaine plus tard. Le satellite Chollian-2B devrait commencer à effectuer des missions en octobre et tous les systèmes devraient être pleinement opérationnels en 2021.

Cette photo, prise le mardi 18 février 2020, montre une fusée Ariane 5 au centre spatial guyanais de Kourou, en Guyane française, en Amérique du Sud. Cette fusée, qui sera lancée le lendemain, mettra sur orbite le Chollian-2B, un satellite géostationnaire de surveillance de l'environnement de la Corée du Sud. (Photo fournie par Joint Press Corps. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page