Go to Contents Go to Navigation

Coronavirus : Pyongyang impose une quarantaine de 30 jours

Actualités 20.02.2020 à 11h15

SEOUL, 20 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a imposé une quarantaine de 30 jours aux personnes à haut risque alors que Pyongyang déploie tous ses efforts pour empêcher l'épidémie de nouveau coronavirus hautement contagieux d'atteindre le pays, a annoncé Han Tae-song, l'ambassadeur nord-coréen auprès de l'Organisation des Nations unies (ONU) à Genève.

Le haut représentant a formulé cette remarque à l'occasion d'une interview donnée à Reuters, soulignant que la nation communiste n'a pas encore constaté de cas confirmé du virus mortel qui a tué plus de 2.000 personnes dans la seule Chine voisine.

«J'ai été informé du fait que nous avons prolongé la quarantaine, elle était jusqu'à présent de 14 jours, mais selon les résultats scientifiques, le coronavirus pourrait éclater même 3 semaines plus tard. C'est pourquoi nous avons prolongé la quarantaine à 30 jours», a-t-il déclaré. «La prévention coûte moins cher que la guérison.»

C'était la première fois qu'un officiel nord-coréen confirmait la mise en œuvre de conditions de quarantaine plus strictes après que les médias d'Etat du Nord ont récemment fait savoir que le présidium de l'Assemblée populaire suprême a adopté des mesures «d'urgence» pour doubler la période d'isolement à 30 jours.

Han a assuré qu'il n'y avait eu aucun cas d'infection au Covid-19 en Corée du Nord. A la question de savoir s'il y avait des cas suspects, il n'a pas fourni de réponse directe, mais a noté que «les principaux suspects pourraient être des voyageurs qui ont visité d'autres pays».

Le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Pyongyang a annoncé plus tôt qu'il n'y avait aucune indication d'épidémie de coronavirus dans le pays. La ministre nord-coréenne de la Santé publique est apparue à la télévision publique cette semaine, assurant que le Nord restait épargné par le virus mortel.

Le royaume ermite a pris des mesures préventives relativement rapides contre le Covid-19 en resserrant sa frontière avec la Chine, la plus durement touchée par le virus, et en augmentant la quarantaine contre ceux venant de pays étrangers.

Les craintes se font de plus en plus vives quant à la grande vulnérabilité du Nord face au virus hautement contagieux car il manque de fournitures médicales essentielles pour diagnostiquer et traiter les personnes infectées.

Des groupes d'assistance internationale demandent des exemptions de sanctions pour faciliter l'apport de l'aide nécessaire à Pyongyang dans sa lutte contre le virus.

Cette image, capturée sur la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV) le 31 janvier 2020, montre des résidents nord-coréens portant un masque dans un reportage sur les efforts visant à prévenir la contamination par le nouveau coronavirus mortel. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page