Go to Contents Go to Navigation

Les jours de canicule en augmentation dans la péninsule coréenne

Science/Tech 22.02.2020 à 11h00

SEOUL, 22 fév. (Yonhap) -- Le changement climatique mondial a augmenté la fréquence des conditions météorologiques anormales, telles que les vagues de chaleur, les nuits tropicales et les typhons, et allongé la durée des vagues de froid et des sécheresses sur la péninsule coréenne au cours de la dernière décennie, a indiqué un récent rapport gouvernemental.

Selon le compte rendu publié conjointement par l'Agence météorologique de Corée (KMA) et 23 autres agences gouvernementales, les températures moyennes annuelles de la Corée du Sud et le nombre de jours de canicule ont augmenté régulièrement dans les années 2010.

Par exemple, le nombre de jours de canicule, jours pendant lesquels la température quotidienne maximale est supérieure à 33°C, est passé à une moyenne annuelle de 15 dans les années 2010, contre une moyenne annuelle de 10 pour 2000-2009, révèle le rapport.

Entre 2010 et 2019, des phénomènes météorologiques inhabituels, notamment des vagues de chaleur, des nuits tropicales et des typhons, ont persisté sur la péninsule, des vagues de chaleur se produisant chaque année, a-t-il noté.

Les jours de canicule en augmentation dans la péninsule coréenne - 1

De plus, la nation a été fréquemment touchée par de longues et intenses vagues de froid au début des années 2010, alors que le réchauffement climatique affaiblissait le jet stream et l'air froid provenant de l'Arctique descendait vers la péninsule. La fin des années 2010 a également connu de longues périodes de sécheresse.

Le compte rendu a également indiqué que la température moyenne annuelle de l'année dernière était de 13,5°C, soit plus élevée que la moyenne sur 30 ans de 12,5°C et le deuxième chiffre le plus haut depuis le début de la tenue des registres en 1973.

Le nombre de jours de canicule était de 13,3 en 2019, contre 31,4 en 2018, tandis que le nombre de nuits tropicales est passé de 17,7 à 10,5. Une nuit tropicale est définie par une minimale nocturne au-dessus de 25°C.

L'an dernier, la péninsule coréenne a notamment été frappée par un record de sept typhons.

Les typhons Lingling et Mitag ont fait 28 morts et causé 201,1 milliards de wons (170 millions de dollars) de dégâts matériels. Mitag a déversé 104,5 millimètres de pluies par heure à Uljin, dans le sud-est du pays, soit les plus fortes précipitations par heure depuis que les observations météorologiques ont commencé ici.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page