Go to Contents Go to Navigation

Coronavirus : des experts appellent le gouvernement à établir une nouvelle stratégie de prévention

Science/Tech 20.02.2020 à 16h48
Le directeur du Centre médical national (NMC), Chung Ki-hyun, répond à des questions de journalistes le jeudi 20 février 2020 lors d'une conférence de presse donnée au NMC, à Séoul.

SEOUL, 20 fév. (Yonhap) -- Le gouvernement doit établir une nouvelle stratégie de prévention pour contenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), a conseillé ce jeudi un groupe d'experts en maladies infectieuses, sur fond de craintes accrues sur sa transmission communautaire.

La Corée du Sud a rapporté plus tôt dans la journée 31 nouveaux cas de Covid-19, dont la plupart à Daegu et dans sa région environnante, portant le nombre total de personnes infectées à 82.

«Dans ce genre de situation où la propagation communautaire du virus semble se produire, le gouvernement doit réviser ses systèmes de prévention et utiliser efficacement les ressources des institutions médicales publiques», a déclaré Oh Myoung-don, médecin de l'hôpital de l'université nationale de Séoul qui dirige le comité d'experts sur les nouvelles maladies infectieuses, lors d'une conférence de presse donnée au Centre médical national (NMC).

«Jusqu'à présent, le gouvernement a appliqué une stratégie de prévention classique qui consiste à identifier les patients rapidement et à les placer en quarantaine, mais nous sommes désormais dans une phase où nous devons nous concentrer sur les moyens de ralentir le rythme de la propagation du virus», a-t-il ajouté.

Oh a souligné l'importance de ralentir l'augmentation des patients atteints par le nouveau coronavirus comme les centres médicaux ont également besoin de temps pour préparer des lits et médicaments supplémentaires pour les accueillir.

Il a également exhorté le pays à redoubler d'efforts pour développer des vaccins et traitements contre le nouveau coronavirus en notant que des pays comme la Chine et les Etats-Unis sont en train d'aller de l'avant.

Bang Ji-hwan, médecin membre du comité, a de son côté fait remarquer que les patients du Covid-19 émettaient un grand volume de virus dans leur première phase de symptômes et a mis en garde contre la possibilité d'une transmission locale même avant qu'une personne infectée soit diagnostiquée comme porteuse du virus étant donné l'absence de symptômes ou la présence de symptômes légers seulement au début de l'infection.

Par ailleurs, le comité a estimé que le taux de mortalité du nouveau coronavirus était plus élevé que celui de la nouvelle grippe et moins important que celui du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers).

«Il est présumé que les personnes âgées et les patients souffrant d'autres maladies peuvent tomber dans un état grave d'un point de vue clinique», a ajouté le comité.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page