Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : la Corée du Sud cherche à endiguer la propagation à Daegu

Actualités 24.02.2020 à 16h44

SEOUL, 24 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud a annoncé lundi une nouvelle forte hausse du nombre de cas de nouveau coronavirus (Covid-19) alors que la majorité des cas additionnels se sont produits à Daegu, dans le sud-est du pays, où les autorités sanitaires ont réorienté leurs efforts de lutte contre le virus.

Les 161 nouveaux cas de Covid-19 ont porté le nombre total d'infections à 763 en Corée du Sud. Un homme de 62 ans, lié à l'hôpital Daenam dans le comté de Cheongdo, près de Daegu, est décédé dimanche du virus, alourdissant le bilan de cas mortels à sept.

Daegu, où 2,5 millions d'habitants sont priés de rester chez eux, a vu ce matin son nombre de cas confirmés passer de 155 à 442 malgré les efforts pour endiguer la diffusion du virus, ont déclaré les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Les cas confirmés dans une branche de l'église Shincheonji de Jésus à Daegu, dans le sud-est du pays, et à l'hôpital Daenam continuent à monter en flèche, représentant trois quarts du total des cas dans le pays. Environ 60% de l'ensemble des cas sont liés aux offices religieux de l'église Shincheonji de Jésus à Daegu et 15% à l'hôpital Daenam dans le comté de Cheongdo.

Un marché à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, est fermé le samedi 23 février 2020 afin de prévenir la diffusion du nouveau coronavirus.

Les autorités sanitaires ont exprimé leur espoir de stopper le virus mais les experts ont estimé qu'il pourrait se répandre davantage à l'échelle nationale étant donné que des cas n'ayant pas de lien avec la Chine continuent à être déclarés à Séoul et dans d'autres régions.

Kim Gang-lip, vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales, a dit à des journalistes que «si les autorités échouent à contenir la propagation du Covid-19 à Daegu, il y a une haute possibilité de voir le Covid-19 se répandre dans tout le pays».

Afin de renforcer la première ligne de défense, les autorités localiseront vite les patients présentant des symptômes bénins et les placeront en quarantaine, a déclaré Kim.

Les autorités sanitaires examineront environ 28.000 personnes à Daegu qui montrent des symptômes de grippe depuis ces deux dernières semaines, ont fait savoir des officiels.

«C'est une étape où la propagation au niveau national est très préoccupante alors que la transmission locale (à Daegu) se développe», a dit Kim.

Alors que les autorités sanitaires mettent en quarantaine les éventuels patients avec des symptômes bénins à titre préventif, Kim a déclaré que les autorités chercheraient à «stabiliser la situation dans quatre semaines».

En dépit du bond important de cas confirmés ces derniers jours, le gouvernement ne prévoit pas d'étendre l'interdiction d'entrée pour les étrangers en provenance d'autres provinces chinoises, ont indiqué les officiels.

A l'heure actuelle, la Corée du Sud interdit l'entrée des étrangers arrivant de la province du Hubei, l'épicentre de l'épidémie.

Une pétition demandant au président Moon Jae-in d'élargir l'interdiction d'entrée à d'autres provinces chinoises a obtenu plus de 700.000 signatures.

Jung Eun-kyeong, chef des KCDC, a dit à des journalistes que deux autres patients étaient dans une situation critique et 14 autres étaient sous assistance respiratoire.

Le virus a infecté un bébé de 16 mois et un enfant de quatre ans mais ils sont dans un état stable, a ajouté Jung.

Le gouvernement a révisé ses directives sur la santé publique, en ordonnant à ceux qui ont de la fièvre ou des symptômes d'arrêter d'aller à l'école ou au travail et de s'abstenir de sortir, a indiqué Jung.

Jung Eun-kyeong, chef des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), prend la parole le lundi 24 février 2020 lors d'une conférence de presse.

Hier, la Corée du Sud a relevé son niveau d'alerte à «rouge» (critique), le niveau le plus élevé, pour la première fois depuis 2009, année où est apparue la grippe A (H1N1)

Le niveau d'alerte le plus élevé permet aux autorités d'ordonner la fermeture temporaire des écoles et l'arrêt de vols depuis et vers la Corée du Sud

Le ministère de l'Education a ordonné à toutes les écoles, dont les écoles maternelles, de reporter d'une semaine la rentrée afin de prévenir une plus grande propagation du virus.

Jusqu'à présent, le virus originaire de Chine a coûté la vie à sept personnes en Corée du Sud depuis son apparition à la fin de janvier

Les cas confirmés dans une branche de l'église Shincheonji de Jésus à Daeguet à l'hôpital Daenam continuent à monter en flèche, représentant plus de la moitié du total des cas dans le pays.

Les KCDC n'ont pas précisé si la septième victime, le 286e patient infecté par le Covid-19, avait eu une maladie sous-jacente. Sur les sept décès, cinq sont liés à l'hôpital Daenam.

Sur les 161 nouveaux cas, 142 se sont produits à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, et dans la province du Gyeongsang du Nord. Trois autres ont été signalés à Séoul, ont déclaré les KCDC dans un communiqué.

Les autorités ont déclaré avoir obtenu une liste de membres de l'église Shincheonji de Jésus à Daegu et les surveiller actuellement de près.

Les KCDC ont annoncé plus tôt avoir placé plus de 9.334 fidèles en auto-quarantaine. Parmi eux, 1.248 ont présenté des symptômes liés au Covid-19.

Ce lundi, Busan et Gwangju ont rapporté deux et un cas additionnels, respectivement. La province du Gyeonggi, entourant Séoul, a déclaré 10 autres cas, ont dit les KCDC.

La Corée du Sud a confirmé son premier cas de la maladie impliquant une Chinoise originaire de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, le 20 janvier.

La Corée du Sud libérera lundi quatre autres personnes qui avaient été infectées par le virus, portant le nombre total de patients guéris complètement à 22 dans le pays, ont par ailleurs annoncé les KCDC.

Le nombre de personnes actuellement en observation était dimanche matin de 8.725, ont-ils ajouté. Le pays a testé un total de 27.852 cas suspects, dont 19.127 ont été testés négatifs.

Des ambulances sont mobilisées à Daegu, à environ 300 km au sud-est de Séoul, le samedi 23 février 2020, afin de transporter des patients infectés par le nouveau coronavirus.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page