Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'ex-président Lee Myung-bak libéré suite à un nouvel appel

Actualités 26.02.2020 à 09h01

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- L'ancien président Lee Myung-bak a été libéré de prison mardi, six jours après avoir été placé en détention à la suite d'une décision de justice, alors qu'il a fait appel de cette dernière.

«(Le tribunal) suspend la détention à partir du 25 février jusqu'à ce que la Cour suprême statue sur le nouveau procès en appel», a déclaré la Haute Cour de Séoul, ajoutant que Lee devait rester à son domicile, situé dans le sud de Séoul.

La libération de l'ancien homme d'affaires de 78 ans intervient après que la cour d'appel l'a condamné la semaine dernière à 17 ans de prison pour corruption et détournement de fonds. Il a été remis en détention après avoir été libéré sous caution pour des raisons de santé en mars 2019.

L'ancien président est embourbé dans des allégations de corruption et de détournement de fonds en relation avec la société de pièces détachées automobiles de son frère, DAS, devenant le quatrième ex-dirigeant sud-coréen à être condamné au pénal.

Il nie les allégations, réaffirmant ne pas être le propriétaire de DAS.

L'ancien président Lee Myung-bak (3e en partant de la dr.) quitte un centre de détention le 25 février 2020. (Photo fournie par Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page