Go to Contents Go to Navigation

Moon appelle à des mesures fiscales strictes pour freiner la hausse des prix de l'immobilier

National 27.02.2020 à 15h46

SEOUL, 27 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a souligné ce jeudi la nécessité de lever plus d'impôts sur les propriétaires de plusieurs logements afin d'aider à refroidir le marché immobilier sud-coréen.

«Il est logiquement contradictoire de s'opposer au traitement des projets de loi connexes, tout en faisant valoir que le marché immobilier doit être stabilisé», a-t-il déclaré, recevant un briefing politique du ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport à Cheong Wa Dae.

Il faisait apparemment référence à l'attitude de nombreux détracteurs des politiques immobilières de son administration, y compris les députés de la principale force d'opposition conservatrice, le Parti unifié du futur (PUF).

Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'une réunion pour faire le point sur les résultats des activités du ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport et du ministère des Océans et de la Pêche, le jeudi 27 février 2020, à Cheong Wa Dae.

Les prix de l'immobilier sont montés en flèche, en particulier à Séoul et dans la province voisine du Gyeonggi, où résident plus de 20 millions de personnes, depuis le lancement de l'administration progressiste de Moon en mai 2017 malgré l'annonce continue de restrictions de prêts et d'autres mesures réglementaires.

Moon a affirmé qu'il était nécessaire d'alléger le fardeau fiscal des familles ayant un seul logement et d'imposer des taxes plus strictes à celles qui ont «des logements à prix élevé et plusieurs logements».

Il a demandé à l'Assemblée nationale d'adopter des révisions de lois pertinentes à une date rapprochée, y compris celles sur la propriété de plusieurs logements et les impôts sur les gains en capital.

Le président a souligné qu'il ne devrait y avoir «aucun compromis ou considération politique» sur le principe de la lutte contre la spéculation immobilière, même avec les élections générales imminentes.

Moon a également appelé à des réalisations «tangibles» dans les efforts du gouvernement pour accroître l'offre de logements dans les grandes villes.

Il a chargé le ministère d'avancer les dépenses budgétaires pour les grandes infrastructures transfrontalières et d'autres frais sociaux afin qu'elles puissent servir d'«eau d'amorçage» pour les investissements civils.

«Une tâche importante, en particulier, est d'accélérer les investissements publics dans le secteur de la construction», a-t-il déclaré, soulignant que son gouvernement s'est concentré sur l'amélioration des conditions de vie des habitants au lieu de stimuler «artificiellement» le marché des appartements.

Il a également reçu un rapport du ministère des Océans et de la Pêche sur ses principales politiques pour cette année.

«(Nous) devrions faire de cette année l'année d'origine du redémarrage de l'industrie du transport maritime (sud-coréen)», a-t-il dit, appelant à des efforts énergiques pour «marquer un tournant» vers la réémergence en tant que puissance maritime mondiale.

Sur la question du coronavirus, le président a reconnu qu'il «portait déjà un coup dur» à l'économie sud-coréenne.

Il a chargé les ministères d'explorer les moyens de soutenir les compagnies aériennes et maritimes du pays. «La clé est la vitalité économique», a-t-il assuré.

En dépit de la «situation d'urgence» due à la propagation du Covid-19, le gouvernement doit faire le nécessaire pour ce type d'affaires publiques, a déclaré Moon, en justifiant sa décision de tenir la séance d'information politique comme prévu.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page