Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : les infections à Daegu dépassent le millier, la plupart liée à la secte Shincheonji

Actualités 27.02.2020 à 22h18

SEOUL, 27 fév. (Yonhap) -- Le nombre total de cas de nouveau coronavirus (Covid-19) dans la ville de Daegu, dans le sud-est du pays, a dépassé le millier ce jeudi, une tendance à la hausse qui devrait se poursuivre pendant un certain temps à mesure que sont rendus publics les résultats des tests de dépistage effectués sur les adeptes de la secte Shincheonji, au centre de l'épidémie dans la ville.

Le Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC) ont indiqué qu'un total de 1.766 personnes ont été infectées par le virus Covid-19 en Corée du Sud à 16 heures, soit une augmentation considérable de 505 personnes par rapport à la veille.

Sur ce total, 1.132 patients, soit 64%, sont originaires de Daegu, et 422 cas supplémentaires ont été signalés dans la ville.

Ce pic est dû au fait qu'un nombre croissant d'adeptes de la secte ont été testés positifs ces derniers jours.

Daegu, une métropole de 2,4 millions d'habitants située à environ 300 km au sud-est de Séoul, est devenue le plus grand foyer d'infection depuis que le 31e patient du pays a été infecté par le Covid-19 en début de semaine dernière.

Cette adepte de la secte Shincheonji, âgée de 61 ans, aurait visité une église de Daegu quatre fois avant et après avoir ressenti les symptômes d'une infection par le coronavirus.

En conséquence, plus de 60% des personnes infectées à Daegu sont en lien avec le groupe religieux.

Les 8.269 fidèles de l'église Shincheonji ont tous été soumis à des tests de dépistage et à une auto-quarantaine. Jeudi matin, 622 d'entre eux ont été testés positifs au coronavirus, selon les autorités de quarantaine.

L'église a indiqué que près de 2.000 fidèles de Daegu ont déjà passé des tests et que les résultats des 6.000 autres seront publiés dans les prochains jours.

Shincheonji est également soupçonné être impliqué dans le foyer d'infection survenu dans un hôpital de Cheongdo, au sud de Daegu. Environ 114 patients de l'établissement ont été infectés par le coronavirus.

Un certain nombre d'adeptes de Shincheonji ont assisté aux funérailles d'un frère du fondateur de la secte, Lee Man-hee, qui ont eu lieu à l'hôpital le 31 janvier.

La ville métropolitaine de Daegu a déclaré que le nombre d'infections au coronavirus dans la ville augmentera probablement encore lorsque les résultats des tests supplémentaires des adeptes du Shincheonji seront publiés.

«Les sept prochains jours seront le tournant de l'épidémie de Covid-19», a déclaré le maire Kwon Young-jin.

La secte a promis de fournir la liste complète de ses 210.000 fidèles aux autorités de quarantaine et de coopérer.

Elle a déclaré avoir demandé à ses fidèles de se placer en auto-quarantaine pour prévenir d'autres infections, 1.100 églises et bâtiments annexes ayant été fermés.

Le gouvernement a déclaré avoir obtenu la liste complète des 310.000 adeptes du Shincheonji, dont 65.000 initiés, et l'a envoyée aux gouvernements provinciaux pour qu'ils prennent des mesures préventives.

Le doute plane cependant quant à la fiabilité de ces informations. Une association a intenté un procès au fondateur de l'église Shincheonji, affirmant qu'il est responsable d'avoir fourni de fausses informations sur le nombre de ses membres et de ses installations et d'avoir entravé l'enquête menée par le gouvernement.

L'association affirme que Shincheonji possède quelque 400 bureaux et églises secrètes et que la secte refuse de divulguer la liste de ses 70.000 initiés et personnalités.

L'église Shincheonji a affirmé qu'elle n'a pas exploité de succursale à Wuhan, l'origine du virus Covid-19, depuis 2018 et qu'il n'y a pas eu d'échanges avec la ville chinoise.

Une chaîne YouTube du nom de Doomsday Office a cependant dévoilé mercredi un enregistrement d'un service tenu dans une église Shincheonji à Busan le 9 février, qui indique que le groupe religieux a dissimulé des informations sur ses réseaux à l'étranger.

Le conférencier du service, présumé être le chef de l'une des 12 «tribus» de la secte, a déclaré que celle-ci avait une branche à Wuhan, en Chine, d'où est originaire le virus Covid-19.

Un véhicule de la 50e division d'infanterie de l'armée de terre désinfecte une route à Daegu le 27 février 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page