Go to Contents Go to Navigation

Le Rodong Sinmun appelle à des efforts pour achever la construction d'un hôpital d'ici octobre

Corée du Nord 19.03.2020 à 10h38

SEOUL, 19 mars (Yonhap) -- Le journal officiel de la Corée du Nord, Rodong Sinmun, a appelé ce jeudi à achever la construction à peine débutée d'un centre hospitalier à Pyongyang d'ici l'anniversaire du Parti du travail au pouvoir en octobre après que le dirigeant Kim Jong-un a assisté à la cérémonie de pose de la première pierre plus tôt cette semaine.

Au cours de la cérémonie qui s'est tenue mardi, Kim a ordonné que la construction du Centre hospitalier de Pyongyang soit achevée pour le 75e anniversaire de la fondation du parti au pouvoir le 10 octobre, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Certains ont exprimé leur scepticisme quant à la capacité du Nord à y parvenir en si peu de temps au milieu de ses efforts à l'échelle nationale pour bloquer l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) ainsi que de ses difficultés à obtenir le matériel et les dispositifs médicaux nécessaires en raison des sanctions internationales.

«Tous devront agir comme un seul homme dans la lutte pour achever le Centre hospitalier de Pyongyang d'ici le 75e anniversaire de la fondation du Parti», a publié dans un éditorial le Rodong Sinmun.

Le gouvernement et toutes les agences concernées ont été instamment priés de faire des efforts pour «assurer la fourniture des matériaux et des installations nécessaires» à la construction de l'hôpital en intensifiant la production globale.

Le rapport soulignait également que «toutes les procédures et méthodes de construction devront être strictement suivies et des efforts actifs devront être menés» pour maintenir «la qualité la plus élevée».

La construction a été lancée alors que la Corée du Nord met tout en œuvre pour prévenir l'épidémie de Covid-19 sur son sol en bloquant sa frontière et en renforçant les critères de quarantaine.

Le Nord n'a encore signalé aucun cas de coronavirus confirmé, bien que ses médias aient rapporté des milliers de personnes sous surveillance médicale pour une infection potentielle. Pyongyang a qualifié le blocage du virus de «question politique» qui déterminera le sort du pays.

Cette image, capturée sur la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV) le 18 mars 2020, montre le rendu d'un futur hôpital dont la cérémonie de début des travaux a eu lieu à Pyongyang la veille, en présence du leader nord-coréen Kim Jong-un. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page