Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) La Corée du Nord tire 2 missiles balistiques à courte portée vers la mer de l'Est

Corée du Nord 21.03.2020 à 08h36

SEOUL, 21 mars (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce samedi matin deux missiles balistiques à courte portée présumés vers la mer de l'Est, a déclaré le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

Ils ont été tirés depuis la province du Pyongan du Nord, dans l'ouest du pays, a dit le JCS, sans donner de détails.

«Notre armée surveille la situation en cas de lancements supplémentaires et maintient l'état de préparation», a indiqué le JCS.

C'est la troisième fois cette année que l'Etat communiste effectuait de tels tests d'armes, les premiers lancements ayant eu lieu en mars après plusieurs mois de suspension.

Le 9 mars, le Nord a tiré trois projectiles similaires à ceux qui avaient été tirés une semaine avant. Le 2 mars, le pays communiste a lancé deux projectiles de courte portée depuis un lance-roquette multiple de très grande taille sous la supervision de son dirigeant Kim Jong-un au cours d'un exercice de frappes d'artillerie, selon le JCS.

Les tirs sont intervenus à un moment où le Nord lutte contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Pyongyang a revendiqué qu'aucun cas d'infection n'a été rapporté sur son territoire.

L'armée nord-coréenne a réalisé 13 séries de tests d'armes l'année dernière. Le 9 mai, depuis la province du Pyongan du Nord, deux projectiles qui semblaient être une version du missile russe Iskander ont été tirés.

La province du Pyongang du Sud a été également le lieu de deux autres tests, tenus en septembre et octobre, quand le Nord a tiré à chaque fois deux projectiles avec un lance-roquettes multiple «super-large».

Les lancements sont intervenus sur fond d'impasse dans les pourparlers de dénucléarisation avec Washington.

Dans son message du Nouvel An, Pyongyang avait menacé de dévoiler une «nouvelle arme stratégique» dans un avenir proche. Des experts estiment que l'arme stratégique pourrait être une version améliorée de son missile balistique intercontinental (ICBM) ou d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS).

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a assisté à un exercice de frappes d'artillerie le lundi 9 mars 2020, rapporte le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page