Go to Contents Go to Navigation

Mise au jour de copies de deux types de protocoles royaux coréens au musée Guimet

Sport/Culture 23.03.2020 à 10h36
Collection du Musée national des arts asiatiques-Guimet. (Photo fournie par la Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger. Revente et archivage interdits)
Collection du Musée national des arts asiatiques-Guimet. (Photo fournie par la Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger. Revente et archivage interdits)
Collection du Musée national des arts asiatiques-Guimet. (Photo fournie par la Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger. Revente et archivage interdits)
Collection du Musée national des arts asiatiques-Guimet. (Photo fournie par la Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 23 mars (Yonhap) -- Des copies de deux types des «uigwe» ont été localisées à la bibliothèque du Musée national des arts asiatiques-Guimet (MNAAG), a fait savoir ce lundi la Fondation pour le patrimoine culturel coréen à l'étranger (OKCHF).

La fondation a récemment consulté des archives du MNAAG et retrouvé 10 livres des «Heonjong daewang gukjang dogam uigwe» (protocoles des funérailles nationales du roi Heonjong) et six livres des «Hyohyeon wanghu gukjang dogam uigwe» (protocoles des funérailles nationales de la reine Hyohyeon), reproduits par le Français Henri Chevalier.

Ces livres, mesurant 31,4 cm sur 21,5 cm, illustrent les funérailles nationales du 24e roi de la dynastie Joseon (1392-1910), Heonjong qui est décédé en 1849, et de son épouse, Hyoheon morte en 1843.

Inscrits au registre Mémoire du monde de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) en 2007, les «uigwe» sont une collection de protocoles royaux de la dynastie Joseon, illustrant par le texte et l'image les grandes cérémonies et les principaux rites pratiqués par la famille royale de l'époque.

Selon la fondation, Chevalier aurait reproduit ces livres en copiant à la main les «uigwe» qui ont été pillés par les forces françaises en 1866 dans les archives royales Oegyujanggak.

Les 297 volumes des «Oegyujanggak uigwe» sont actuellement conservés au Musée national de Corée après avoir été restitués par la France sous la forme d'un prêt «permanent» en 2011.

Les images de copies ont été réalisées à l'aide de crayons de couleur et les textes sont écrits en français et en caractères chinois. Le nom du roi Heonjong est par exemple écrit à la fois en caractères chinois 憲宗 et en alphabet latin moderne «Hen Tjong» et «Huin Tsong».

Dans le deuxième livre du «Heonjong daewang gukjang dogam uigwe», intitulé en français par Chevalier «Funérailles du roi de Corée Hen Tjong», est marquée l'année 1899 et chaque livre comporte l'inscription H. Chevalier et 1906 en bas à droite, montrant que les travaux se seraient déroulés de 1899 à 1906.

«Ces deux types de uigwe, copiés à la main par Chevalier, sont des archives rares qui n'étaient pas connues en Corée du Sud», a déclaré un responsable de l'OKCHIF en notant qu'«ils constituent le premier cas d'une étude réalisée par un Français sur les "Oegyujanggak uigwe" qui étaient conservés à la Bibliothèque nationale de France».

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page