Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Sud forcée de réajuster ses perspectives avec le report des JO de Tokyo

Sport/Culture 25.03.2020 à 09h38

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- Les Jeux olympiques d'été de Tokyo ayant été reportés en raison de la pandémie mondiale de nouveau coronavirus (Covid-19), la Corée du Sud, comme d'autres pays, sera plongée dans l'incertitude alors que ses athlètes cherchent à réajuster leurs perspectives et à subsister dans un environnement sportif de plus en plus instable.

L'épidémie de Covid-19 a fait sa dernière victime dans le sport, peut-être sa plus grande à ce jour, alors que le Comité international olympique (CIO) et Tokyo sont convenus mardi de reporter les JO de 2020. Une déclaration conjointe du CIO et du comité d'organisation de Tokyo a noté que la compétition serait déplacée «à une date au-delà de 2020 mais au plus tard à l'été 2021».

Cette photo d'archives montre des points de contrôle pour le Covid-19 à l'entrée du Centre national d'entraînement de Jincheon, à 90 kilomètres au sud de Séoul. (Photo fournie par le Comité sportif et olympique coréen, KSOC. Revente et archivage interdits)

Les JO de cette année devaient s'ouvrir le 24 juillet. Néanmoins, avec le coronavirus faisant des ravages à travers le monde, les épreuves de qualification olympique ont été déprogrammées et reportées les unes après les autres. Alors qu'un nombre croissant de pays fermaient leurs installations sportives pour décourager les rassemblements de masse et leurs frontières afin de ralentir la propagation du virus, les athlètes n'avaient que peu d'options, voire aucune, pour s'entraîner à quelques mois de l'événement quadriennal.

Les athlètes d'élite sud-coréens ont cependant été parmi les rares chanceux. Ils ont été enfermés à l'intérieur du Centre national d'entraînement de Jincheon, à environ 90 kilomètres au sud de Séoul. Niché dans un coin reculé d'un petit comté de la province du Chungcheong du Nord, ce complexe est idéal pour un entraînement sportif de haute intensité grâce à l'absence de distractions.

Mais Shin Chi-yong, directeur du centre d'entraînement, a déclaré que des distractions inattendues se sont infiltrées dans les quartiers des athlètes, c'est à dire des informations sur l'état des Jeux olympiques de Tokyo.

Pas plus tard que la semaine dernière, le CIO avait déclaré qu'il était pleinement déterminé à organiser les Jeux comme prévu, une position plutôt mal accueillie par des athlètes et même des membres du CIO qui ont qualifié cela d'inadapté et d'irresponsable.

Les athlètes sud-coréens ont su garder la tête froide, assurant qu'ils allaient uniquement rester concentrés sur leur préparation et ne pas s'inquiéter des Jeux olympiques jusqu'à ce qu'une décision soit prise.

Une fois la décision prise, les sentiments de Shin étaient mitigés.

Des rameurs olympiques sud-coréens s'entraînent au Centre international d'aviron du lac de Chungju Tangeum à Chungju, à 150 kilomètres au sud de Séoul, le 24 mars 2020.

«Etant donné que le problème du coronavirus n'est pas réglé, nous devrons certainement saluer le report des Jeux olympiques», a-t-il déclaré. «D'un autre côté, il y a beaucoup d'athlètes vieillissants qui voyaient cela comme leurs derniers JO. Une année de préparation supplémentaire pourrait leur imposer un fardeau. Et avec ces dernières nouvelles, nos athlètes et entraîneurs auront du mal à rester concentrés.»

Ces sportifs avaient été placés sous stricte ordonnance de quarantaine, car ils ne pouvaient pas quitter le centre. Il peut y avoir quelques cas d'irritabilité et de lassitude. Le Comité sportif et olympique coréen (KSOC) s'entretiendra avec le ministère du Sport dans les prochains jours pour apporter les ajustements nécessaires aux opérations du centre d'entraînement, maintenant que les JO ont été repoussés.

Selon le KSOC, 157 sportifs sud-coréens dans 19 disciplines avaient obtenu leur ticket pour les Jeux de Tokyo au 10 mars. Le CIO devra travailler sur les détails des qualifications et déterminer si ces athlètes conserveront toujours leur place l'année prochaine ou s'ils devront se qualifier de nouveau.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page