Go to Contents Go to Navigation

L'industrie cinématographique plaide pour des plans de sauvetage gouvernementaux

Economie 25.03.2020 à 14h26

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- L'industrie cinématographique locale a appelé ce mercredi le gouvernement à proposer des plans d'urgence pour sauver le secteur durement touché par l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«L'industrie cinématographique sud-coréenne s'enfonce dans l'abîme d'une crise sans issue», ont déclaré des responsables de l'industrie du septième art dans un communiqué conjoint. «De nombreuses entreprises de l'industrie ont abandonné tout espoir de surmonter la crise et ont fait leurs adieux à leurs employés.»

La Guilde des producteurs de Corée, la Guilde des réalisateurs de Corée, l'Association coréenne des vendeurs de films (KFMA) et d'autres groupes connexes ont participé à l'action commune.

Un cinéma désert à Séoul le 18 mars 2020.

L'industrie cinématographique sud-coréenne est durement touchée par la pandémie de Covid-19.

Alors que la Corée du Sud a signalé plus de 9.000 cas confirmés depuis la première détection du virus sur son sol, la fréquentation des cinémas a plongé de 80% en un an pour atteindre moins de 30.000 entrées par jour cette semaine.

Le nombre total de personnes se rendant dans les salles obscures en février a atteint son plus bas niveau en 15 ans à 7,37 millions en raison des craintes de propagation du coronavirus.

Une cinquantaine de films locaux et étrangers ont repoussé leur plan de sortie en février et mars, et les projets en cours sont confrontés à un report indéfini de leur calendrier de tournage.

«Une crise dans l'industrie cinématographique entraînera des réorganisations massives et compromettra la compétitivité des films coréens», indique le communiqué. «Mais le gouvernement a fermé les yeux sur l'industrie cinématographique.»

Il a proposé au gouvernement d'appliquer divers plans de sauvetage financier, de définir des mesures de sauvetage d'urgence et d'inclure l'industrie cinématographique dans le secteur spécial dirigé par l'Etat pour le soutien de l'emploi.

Plus tôt, le gouvernement sud-coréen a désigné quatre secteurs industriels, y compris le tourisme et l'hébergement hôtelier, comme domaines spéciaux pour les aider à maintenir l'emploi de leurs travailleurs actuels pris dans une crise financière résultant de l'épidémie de coronavirus.

Parallèlement, le Conseil du film coréen (KOFIC) a mis en place un groupe de travail pour soutenir l'industrie cinématographique aux prises avec les retombées de l'épidémie.

L'équipe aidera les salles de cinéma dans leur processus de désinfection et enquêtera sur la situation financière des studios de cinéma et des sociétés de marketing en difficulté, selon le communiqué.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page