Go to Contents Go to Navigation

LG Chem et Samsung SDI stoppent leur usine de batteries aux Etats-Unis

Economie 25.03.2020 à 15h40

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- LG Chem Ltd., le numéro un de l'industrie chimique sud-coréenne, a déclaré ce mercredi avoir arrêté son usine de batteries pour véhicules électriques aux Etats-Unis, en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Samsung SDI Co., un fabricant de batteries pour smartphones et voitures électriques, a également dit avoir suspendu son usine de fabrication de batteries dans l'Etat du Michigan.

Les deux usines aux Etats-Unis seront fermées jusqu'au 13 avril après que la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, a émis l'ordre de rester à la maison pour endiguer la propagation du virus. L'ordre est entré en vigueur mardi dans le Michigan, où plus de 1.300 cas ont été confirmés.

A l'heure actuelle, LG Chem possède cinq usines de batteries en Corée du Sud, en Chine, aux Etats-Unis et en Pologne pour une capacité combinée de 70 gigawatts-heure (GWh).

L'entreprise chimique projette d'augmenter sa capacité à 100 GWh, suffisant pour fournir des batteries à 1,6 million de véhicules électriques, à la fin de cette année.

LG Chem fournit des batteries de véhicules électriques à 13 des 20 premières marques automobiles, dont le fabricant allemand Volkswagen, le français Renault, l'américain General Motors et le sud-coréen Hyundai Motor.

Logo de LG Chem. (Yonhap)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page