Go to Contents Go to Navigation

Pompeo demande au G7 de continuer à faire pression sur la Corée du Nord

Corée du Nord 26.03.2020 à 08h49

WASHINGTON, 25 mars (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré mercredi que le Groupe des sept grandes économies (G7) et d'autres pays devaient continuer à exhorter la Corée du Nord à reprendre les pourparlers de dénucléarisation et à faire pression sur le régime pour qu'il abandonne son programme nucléaire.

Lors d'une conférence de presse, Pompeo a dit avoir discuté d'un large éventail de questions avec ses homologues du G7 lors d'une réunion virtuelle tenue plus tôt dans la journée, y compris leur réponse à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) et le programme nucléaire iranien.

«De même, le G7 et toutes les nations doivent rester unis en appelant la Corée du Nord à reprendre les négociations et déterminés à appliquer des pressions diplomatiques et économiques sur ses programmes illégaux de missiles nucléaires et balistiques», a-t-il souligné.

Les pourparlers sur la dénucléarisation entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis le sommet de février 2019 entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui s'est conclu sans accord.

Les deux parties ont tenu des pourparlers de travail en Suède pour la dernière fois en octobre, mais n'ont pas réussi à s'entendre sur la manière d'associer les mesures de dénucléarisation du Nord aux concessions américaines, y compris l'allégement des sanctions.

Ces dernières semaines, Pyongyang a recommencé à tester ce que les autorités sud-coréennes décrivent comme des missiles balistiques à courte portée.

Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies interdisent à la Corée du Nord de tester des missiles balistiques et imposent des sanctions économiques sévères au régime dans le but d'arrêter leur développement.

Le G7 regroupe la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et les Etats-Unis.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'exprime lors d'une conférence de presse au département d'Etat à Washington, le 25 mars 2020. (AFP=Yonhap)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page