Go to Contents Go to Navigation

Exportations croissantes de kits de test sud-coréens sur fond de pandémie de Covid-19

Economie 26.03.2020 à 21h52

SEOUL, 26 mars (Yonhap) -- Les kits de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) fabriqués en Corée du Sud gagnent du terrain sur les marchés internationaux, ont fait savoir ce jeudi des observateurs de l'industrie.

Selon le ministère des Affaires étrangères, 47 pays ont fait part de leur intérêt pour importer des kits de dépistage fabriqués en Corée du Sud tandis que 39 autres pays en ont demandé dans le cadre d'une aide humanitaire.

Le nombre de ces demandes devrait encore augmenter, la Corée du Sud ayant été mondialement reconnue pour ses capacités de diagnostic qui ont conduit à une baisse des nouveaux cas d'infection au Covid-19, ont dit les observateurs.

Des réactifs au Covid-19 fabriqués par une entreprise locale, le 6 février 2020.

Jusqu'à aujourd'hui, les kits de cinq entreprises locales de biotechnologie ont été approuvé pour une utilisation d'urgence par les autorités sanitaires sud-coréennes. Ces derniers sont «Allplex» de Seegene, «Power Check» de Kogene Biotech, «DiaPlex Q» de Solgent, «Standard M» de SD Biosensor et «Real-Q» de BioSewoom.

Ils sont tous basés sur la méthode d'analyse en temps réel de la réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR) dont les résultats sont disponibles en six heures.

Les fabricants produisent actuellement un nombre suffisant de réactifs pour tester 135.000 personnes par jour.

Seegene a indiqué que 95% de ses réactifs produits pour le dépistage du Covid-19 étaient déjà exportés vers des pays étrangers.

«Nous sommes en mode d'urgence après l'apparition du nouveau coronavirus», a déclaré un responsable de Seegene sous couvert d'anonymat. «Nous exportons actuellement nos kits de test du Covid-19 vers une quarantaine de pays, mais les commandes de l'étranger augmentent rapidement.»

Le président Moon Jae-in a indiqué ce mercredi que l'un des pays qui avaient demandé du matériel de diagnostic coréen était les Etats-Unis, affirmant que le président américain Donald Trump avait demandé la fourniture de réactifs et d'autres produits liés à la quarantaine lors de leur dernière conversation téléphonique.

Comme les Etats-Unis étaient intéressés par les réactifs de diagnostic fabriqués en Corée du Sud, les producteurs locaux espèrent pouvoir étendre leurs exportations avec l'approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis.

Certains d'entre eux ont déjà signé des contrats d'approvisionnement avec des gouvernements municipaux américains.

Les médias américains ont plus tôt rapporté que plusieurs villes américaines, y compris Los Angeles, ont acheté 20.000 kits de dépistage du Covid-19 à Seegene pour 1,25 million de dollars, ajoutant qu'elles envisageait d'étendre le contrat pour obtenir 100.000 kits par semaine auprès de la firme sud-coréenne.

Eone Diagnomics Genome Center (EDGC), une filiale du fabricant de kits de test Solgent, a déclaré qu'il était sur le point de conclure des contrats d'approvisionnement avec les gouvernements d'Etats américains, y compris New York et la Californie, et pourrait exporter suffisamment de réactifs de dépistage pour tester un million de personnes.

«Nous n'avons qu'à signer le contrat», a déclaré Shin Shang-cheol, le PDG d'EDGC. «Nos produits ont déjà été expédiés aux Etats-Unis pour un approvisionnement rapide.»

Les réactifs de Solgent ont obtenu plus tôt ce mois-ci la certification CE pour le marché européen et ont été envoyés dans plus de 30 pays, selon l'entreprise.

Kogene Biotech, dont le kit de test du Covid-19 a obtenu l'approbation d'utilisation d'urgence le 4 février, en premier parmi les entreprises locales, a déclaré avoir reçu des commandes de plus de 30 pays.

Même s'ils n'ont pas obtenu l'autorisation d'utilisation d'urgence de la part des autorités sanitaires locales, d'autres fabricants de kits de test voient également leurs exportations augmenter suite à l'approbation accordée par des organismes de réglementation étrangers pour les ventes.

GeneMatrix a déclaré avoir signé un contrat de 460.000 dollars pour fournir ses kits de test aux Emirats arabes unis. Le fabricant a indiqué qu'il fournirait également ses produits à la Lituanie, à l'Italie et au Chili.

Afin de faciliter les exportations de dispositifs de dépistage du Covid-19 fabriqués localement, le gouvernement a annoncé qu'il mettra en place cette semaine un groupe de travail spécial impliquant les autorités du commerce et de la santé.

«Les fabricants de kits de test locaux ont réagi rapidement et ils disposent de la capacité à fabriquer des produits de qualité après avoir traversé la crise du MERS en 2015», a déclaré Kwon Gye-cheol, président de la Korean Society for Laboratory Medicine (KSLM). «Nos kits de test ont montré une précision d'environ 98%, et ils ont fait leur preuve car les autorités ont effectué des tests rigoureux avant de les approuver pour usage.»

Avec la popularité croissante de leurs produits, les actions des fabricants de réactifs et des entreprises liées aux kits de test ont grimpé en flèche sur la bourse locale.

Seegene et EDGC ont tous les deux vu leurs actions sur le marché Kosdaq dépasser la limite quotidienne autorisée de 30% pendant deux sessions consécutives ce jeudi.

Seegene est désormais la troisième entreprise du Kosdaq en termes de capitalisation boursière, avec une valeur de plus de 3.000 milliards de wons, derrière Celltrion Healthcare et HLB.

Le président Moon Jae-in visite un centre de recherche de Seegene Inc., l'entreprise locale qui fabrique des réactifs de diagnostic du Covid-19, le 25 mars 2020, à Séoul.
Une chercheuse de Kogene Biotech Co. teste des réactifs de diagnostic du Covid-19 dans un laboratoire de l'entreprise à Séoul, le 5 février 2020.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page