Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Sommet du G20 : Moon propose des dérogations pour les déplacements internationaux «essentiels»

Actualités 27.03.2020 à 00h23

SEOUL, 26 mars (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a proposé ce jeudi que les grandes économies industrialisées du Groupe des 20 (G20) accordent aux personnes «essentielles» une dérogation aux interdictions d'entrée visant à freiner la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), s'exprimant lors de la vidéoconférence réunissant les dirigeants du G20.

Il a également appelé les Etats membres à adopter des «politiques macroéconomiques expansionnistes» et à renforcer le filet de sécurité financier mondial contre les retombées de la pandémie.

Moon a souligné la nécessité de minimiser les répercussions du Covid-19 sur l'économie mondiale.

A cette fin, Moon a déclaré qu'«il est vital que les pays maintiennent le flux des échanges économiques essentiels», ajoutant «dans la mesure où nous ne sapons pas les efforts d'un pays en matière de contrôle de la maladie, je propose que nous cherchions des moyens de permettre aux personnes essentielles telles que les scientifiques, les professionnels de la santé et les chefs d'entreprise de voyager».

Il a également cité l'importance de politiques monétaires et fiscales expansionnistes et de la collaboration «pour la stabilité économique des nations les moins développées et les plus pauvres».

Le président Moon Jae-in participe à une vidéoconférence du G20 dans son bureau à Séoul le 26 mars 2020. (Photo fournie par le bureau présidentiel. Archivage et revente interdits)
(2e LD) Sommet du G20 : Moon propose des dérogations pour les déplacements internationaux «essentiels» - 2

Le président a déclaré que son pays était prêt à partager avec la communauté internationale son «modèle de réponse réussie» concernant le coronavirus, qui repose sur les trois principes d'«ouverture, de transparence et de démocratie».

La Corée du Sud a réagi de manière relativement efficace à l'épidémie en prenant des mesures de quarantaine rigoureuses, mises en évidence par des tests médicaux rapides et précis.

Le nombre d'infections supplémentaires quotidiennes est tombé à environ 100, dont beaucoup sont liées à des Sud-Coréens et à des étrangers arrivant de pays étrangers.

«Au cours des deux derniers mois, la Corée du Sud a été au centre du défi Covid-19», a-t-il déclaré lors de la session qui a duré plus de deux heures. «Le moment n'est jamais propice à la complaisance, mais des mesures de quarantaine préventives et transparentes, combinées à la participation volontaire et démocratique du public à ces efforts, apportent une stabilité progressive».

Il a cité «les tests en temps opportun et la prévention des infections», exemplifiés par l'introduction de centres de test «au volant», d'une application pour smartphone «d'auto-quarantaine» et de «procédures d'entrée spéciales» dans les aéroports.

«Nous n'avons pas imposé de restriction totale aux voyageurs étrangers arrivant dans le pays», a déclaré Moon. Au lieu de cela, a-t-il ajouté, la Corée du Sud a testé de façon compréhensive les voyageurs provenant de pays où le nombre d'infections est élevé.

L'Arabie saoudite a organisé la session d'urgence, officiellement baptisée «Sommet extraordinaire virtuel des dirigeants sur le Covid-19». L'Arabie saoudite assure cette année la présidence du G20.

Les autres membres du G20 sont l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, les Etats-Unis, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Russie, la Turquie et l'Union européenne.

Sept nations, durement touchées par le coronavirus, ont été invitées en tant qu'observateurs : l'Espagne, Singapour, la Suisse, le Sénégal, le Vietnam, les Emirats arabes unis et la Jordanie. Les Nations unies et l'Organisation mondiale de la santé se sont également jointes à la réunion, ainsi que d'autres organisations internationales.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page