Go to Contents Go to Navigation

Le coronavirus devrait frapper durement le tourisme en Asie-Pacifique

Actualités 27.03.2020 à 10h22

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- L'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) devrait frapper durement le tourisme en Asie-Pacifique et causer une baisse du nombre de touristes de plus de 10% cette année, a prédit ce vendredi un rapport de l'Institut coréen de la culture et du tourisme (KCTI).

Les pays d'Asie-Pacifique devraient voir leur nombre combiné de touristes baisser de 9-12% en 2020 à cause de l'épidémie de Covid-19, selon le rapport basé sur des données de l'Organisation mondiale du tourisme et l'Association internationale du transport aérien.

Le rapport a prévu que le nombre de touristes internationaux baisserait de 1 à 3% à cause des restrictions de voyage. Il se repose aussi sur l'expérience vécue durant l'épidémie de Sras en 2003.

La Corée du Sud craint être l'une des nations les plus frappées dans la région Asie-Pacifique, alors que la Chine, épicentre de l'épidémide de virus, représente 20% des recettes provenant du tourisme international.

Les autres pays vulnérables sont la Thaïlande, le Japon et le Vietnam, alors qu'ils dépendent aussi fortement des visiteurs chinois pour les recettes touristiques.

La propagation rapide du nouveau coronavirus est également préoccupante car l'industrie du transport aérien voit le nombre de passagers et les recettes chuter.

Si la propagation du coronavirus est limitée, les revenus pourraient baiser de près de 63 milliards de dollars cette année. Sous ce scénario, la Corée du Sud subirait une baisse de 14% du nombre de passagers aériens avec une diminution des recettes de 2,8 milliards de dollars.

Les compagnies aériennes mondiales pourraient voir leurs revenus combinés dégringoler de 113 milliards de dollars cette année si la maladie se propage considérablement, selon le rapport.

L'aéroport international d'Incheon est désert. (Photo d'archives Yonhap)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page