Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) Coronavirus : le gouvernement insiste sur la distanciation sociale et l'auto-isolement alors que les cas continuent à augmenter

Actualités 27.03.2020 à 16h34

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- Le gouvernement a exhorté une nouvelle fois les personnes à rester chez elles, à éviter les rassemblements de masse et à respecter les règles d'auto-isolement en cas de retour de l'étranger alors que les nouveaux clusters d'infections continuent à émerger sur fond de hausse de cas importés.

Les 91 nouveaux cas, qui ont été détectés jeudi et constituent une baisse par rapport aux 104 cas additionnels annoncés hier, ont marqué le 16e jour consécutif où le nombre de cas additionnels est aux alentours ou moins de 100, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Le nombre total de cas confirmés est de 9.332 et le bilan des décès s'est alourdi de huit à 139. Les KCDC ont précisé que 56 patients étaient dans un état critique. Le nombre total de cas importés a grimpé de 13 pour s'élever à 144.

Le taux de mortalité s'est élevé à 1,49% jeudi, d'après les KCDC. Pour les 80 ans et plus, ce taux était de 15,19%.

Des soignants portant des vêtements de protection se préparent avant leur travail devant un centre de dépistage à Daegu, ville frappée par le nouveau coronavirus (Covid-19), le jeudi 26 mars 2020.

La Corée du Sud a commencé à appliquer dimanche dernier des règles plus strictes concernant la distanciation sociale afin de ralentir la pandémie de coronavirus qui a émergé en Chine fin décembre.

Les Sud-Coréens sont invités à rester chez eux, sauf pour des raisons impératives ou professionnelles. Le gouvernement restreint les rassemblements religieux, les activités sportives intérieures et la fréquentation des boîtes ou d'autres lieux de divertissement.

La Corée du Sud impose deux semaines de quarantaine et des tests du virus à tous les passagers arrivant d'Europe pour un long séjour, qu'ils montrent des symptômes ou pas, afin de contenir les cas importés. A partir de ce vendredi, les voyageurs en provenance des Etats-Unis pour un long séjour sont obligés de se placer en isolement chez eux pendant deux semaines.

Yoon Tae-ho, haut officiel du ministère de la Santé en charge des mesures de confinement, a déclaré qu'environ 40 personnes avaient violé jusqu'à présent les règles sur l'auto-isolement, appelant les arrivants de l'étranger à respecter strictement les règles.

La Corée du Sud a rappelé qu'elle appliquerait la politique de «tolérance zéro» pour traiter les contrevenants. Les ressortissants sud-coréens feront l'objet d'actions en justice et les étrangers seront expulsés.

Les voyageurs en provenance d'Europe et des Etats-Unis seront encouragés à utiliser leur voiture particulière lorsqu'ils rentreront chez eux. Pour ceux qui n'ont pas de voiture, des autocars et trains seront préparés, a détaillé Yoon.

Des bénévoles préparent des kits d'aide d'urgence composés de produits de première nécessité dans un bureau de la Croix-Rouge sud-coréenne à Séoul, le vendredi 27 mars 2020, pour des personnes en difficulté sur fond de diffusion du nouveau coronavirus (Covid-19).

A partir de lundi prochain, les passagers dont la température corporelle sera supérieure à 37,5°C ne pourront embarquer dans les avions pour la Corée du Sud, ont fait savoir des officiels.

La directrice générale des KCDC Jeong Eun-kyeong a indiqué que la Corée du Sud envisageait de demander aux personnes venant des pays d'Asie du Sud-Est de se mettre en quarantaine chez elles pendant deux semaines.

Les cas en Thaïlande et aux Philippines se sont établis à 1.045 et 707, respectivement, selon des données compilées par l'université Johns Hopkins.

Daegu et la province du Gyeongsang du Nord, les deux régions les plus touchées par la maladie, ont rapporté respectivement 34 et neuf autres cas.

Séoul, Incheon et la province du Gyeonggi, entourant la capitale, ont vu jeudi leurs nouvelles infections quotidiennes augmenter de 26 pour atteindre 830.

Jusqu'à présent, un total de 4.528 patients ont guéri et 4.665 reçoivent actuellement des traitements. La Corée du Sud a testé 376.961 personnes depuis le 3 janvier. Le virus a été détecté pour la première fois dans le pays le 20 janvier.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page