Go to Contents Go to Navigation

L'AITA demande un plan de sauvetage pour les compagnies aériennes sud-coréennes affectées par le coronavirus

Actualités 27.03.2020 à 22h42

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- L'Association internationale du transport aérien (AITA) a appelé la Corée du Sud à proposer un plan de sauvetage complet pour soutenir les compagnies aériennes locales «en danger grave et immédiat d'insolvabilité», selon Korean Air Lines Co.

Dans une lettre envoyée au président Moon Jae-in cette semaine, l'AITA a demandé au gouvernement d'accorder d'urgence un soutien financier direct, des garanties d'emprunt par le gouvernement, un soutien pour l'émission d'obligations d'entreprises et un allégement fiscal.

«La pandémie de Covid-19 remet en question la viabilité du système mondial de transport aérien comme jamais auparavant. La crise actuelle du secteur est bien pire et plus étendue que le 11 septembre, le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) ou la crise financière mondiale de 2008», a indiqué l'AITA dans sa lettre.

L'AITA a estimé que la contribution de l'industrie sud-coréenne du transport aérien à l'économie atteint 47,6 milliards de dollars, représente 838.000 emplois et contribue à 3,4% du produit intérieur brut de la quatrième économie d'Asie.

Le Covid-19 pourrait entraîner une baisse de 22% du nombre de passagers et une perte de 4,4 milliards de dollars de revenus pour le marché coréen du transport aérien cette année. Il pourrait également entraîner la perte d'environ 160.000 emplois et de 9 milliards de dollars de PIB, selon l'AITA.

Si le gouvernement ne prend pas de mesures maintenant, la reprise post-pandémie en Corée du Sud sera sérieusement entravée, a déclaré l'association.

Les neuf compagnies aériennes du pays, deux à service complet et sept à bas prix, ont suspendu la plupart de leurs vols sur les lignes internationales, car un nombre croissant de pays ont fermé leurs frontières et imposé des restrictions d'entrée plus strictes.

Pour aider les compagnies aériennes à faire face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus, le gouvernement a déclaré le mois dernier qu'il accorderait des prêts d'un montant total de 300 milliards de wons (250 millions de dollars) aux compagnies aériennes, principalement aux transporteurs à bas prix, et leur permettrait de retarder le paiement des frais d'utilisation des aéroports.

Les transporteurs à service complet tels que Korean Air Lines Co. et Asiana Airlines Inc. n'ont pas encore reçu d'aide financière du gouvernement.

Des avions de Korean Air Lines stationnés à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le 17 mars 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page