Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Cheong Wa Dae tient une réunion d'urgence sur les lancements de missiles nord-coréens

National 29.03.2020 à 17h05
(LEAD) Cheong Wa Dae tient une réunion d'urgence sur les lancements de missiles nord-coréens - 1

SEOUL, 29 mars (Yonhap) -- Les conseillers et hauts officiels de la sécurité nationale de la Corée du Sud ont tenu ce dimanche une visioconférence d'urgence sur les derniers lancements de projectiles de la Corée du Nord, a fait savoir le bureau présidentiel.

La réunion a été présidée par Chung Eui-yong, directeur de la sécurité nationale au bureau présidentiel, vers 7h du matin, peu de temps après que la Corée du Nord a tiré des missiles balistiques de courte portée présumés en direction de la mer de l'Est depuis la ville côtière de Wonsan.

Le ministre de la Défense, Jeong Kyeong-doo, et le chef du Service national du renseignement (NIS), Suh Hoon, ont aussi participé à la réunion.

Les participants ont partagé des informations sur les lancements de la Corée du Nord et appelé l'armée à maintenir un état de préparation parfait, a fait savoir Cheong Wa Dae.

Cependant, ce dernier n'a pas convoqué de réunion formelle du Conseil de sécurité nationale (NSC).

Le porte-parole adjoint du président, Yoon Jae-kwan, a déclaré plus tôt que le bureau présidentiel surveillait de près la situation.

«Le bureau de la sécurité nationale reçoit régulièrement des informations de la part du ministère de la Défense et du Service national du renseignement sur les lancements de projectiles de la Corée du Nord», a-t-il déclaré aux journalistes.

Les lancements de dimanche marquent la quatrième série de tests d'armes majeurs de la Corée du Nord de ce mois-ci, en excluant les petites manœuvres d'artillerie, sur fond de négociations de dénucléarisation au point mort avec les Etats-Unis après le sommet de Hanoï en février de l'année dernière.

«Dans une situation où le monde entier connaît des difficultés à cause du Covid-19, ce type d'action militaire de la Corée du Nord est très inapproprié et nous demandons un arrêt immédiat», a ajouté le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page