Go to Contents Go to Navigation

Toujours 511 travailleurs nord-coréens en Russie après la fermeture des frontières du Nord

International 31.03.2020 à 11h15

SEOUL, 31 mars (Yonhap) -- Environ 500 travailleurs nord-coréens sont toujours en Russie malgré l'expiration de leur permis de travail alors que Pyongyang a fermé ses frontières afin de prévenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), selon un rapport publié par La Voix de l'Amérique (VOA).

En vertu d'une résolution onusienne adoptée fin 2017 pour punir la Corée du Nord de ses activités nucléaires et balistiques, les Etats membres devaient renvoyer tous les travailleurs nord-coréens avant décembre de l'année dernière dans le but de couper des sources de devises du régime communiste.

Selon le rapport posté récemment sur le site Internet du panel du Conseil de sécurité de l'ONU chargé de surveiller la mise en œuvre des sanctions contre la Corée du Nord, 511 travailleurs nord-coréens étaient en Russie le 10 mars du fait de la fermeture des frontières nord-coréennes.

«Compte tenu de la pandémie de nouveau coronavirus, Pyongyang a interrompu unilatéralement les réseaux de transport avec les autres pays. Pour cette raison objective, les personnes dans la catégorie indiquée n'ont pas pu toutes quitter la Fédération de Russie.»

Le rapport a précisé que le séjour de ces travailleurs ne violait pas la résolution de l'ONU, car leur permis de travail avait déjà été invalidé comme cela avait été demandé.

«Il n'y a actuellement aucun ressortissant de la République populaire démocratique de Corée en Fédération de Russie avec un permis de travail valide depuis le 22 décembre 2019», a fait savoir le rapport, en faisant référence au nom officiel du Nord.

La Corée du Nord envoie des travailleurs à l'étranger dans le cadre d'efforts pour s'assurer des devises face aux sanctions internationales imposées contre le régime pour ses provocations nucléaires et de missiles. Leur nombre exact n'est pas disponible mais un grand nombre d'entre eux auraient travaillé en Chine et en Russie.

Le Nord n'a rapporté aucun cas confirmé de coronavirus mais le pays a renforcé les mesures de prévention en fermant ses frontières et en durcissant les critères de quarantaine pour les arrivants des pays étrangers.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page