Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Moon exige des sanctions contre les contrevenants de la mesure de quarantaine

National 31.03.2020 à 15h35

SEOUL, 31 mars (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé ce mardi à des mesures judiciaires sévères contre ceux qui désobéissent aux règles de quarantaine pour combattre le nouveau coronavirus (Covid-19), un jour avant l'entrée en vigueur de l'auto-isolement obligatoire de 14 jours pour tous les arrivants de l'étranger.

«Si la mesure de quarantaine est violée, des mesures résolues et fortes doivent être prises pour protéger la sécurité de la communauté», a-t-il souligné lors de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Même si la réponse de la Corée du Sud au Covid-19 est bien évaluée avec des signes de «stabilisation progressive» de la situation, il a indiqué qu'«il reste encore un long chemin à parcourir pour une étape solide et stable».

«On a besoin de mesures plus fortes et d'un contrôle rigoureux de la croissance des infections importées», a-t-il ajouté. Moon a souligné qu'«un petit trou détruit une berge» et a mis en garde contre les activités qui «rendent vains» les efforts de la population.

La Corée du Sud a confirmé 125 cas additionnels hier.

«Il faut accorder une attention particulière à la réduction du nombre des décès et se concentrer sur les capacités des autorités de quarantaine pour prévenir les groupes d'infections dans les établissements utilisés par beaucoup de personnes», a-t-il dit aux membres du cabinet.

Le président a indiqué qu'il était inévitable de reporter à nouveau la rentrée scolaire.

Le gouvernement a décidé de commencer progressivement la nouvelle année scolaire le 9 avril avec des cours en ligne, afin de protéger le droit aux études malgré la poursuite de l'épidémie de Covid-19.

Moon a ordonné aux autorités en charge de l'éducation d'assurer tous les préparatifs nécessaires pour le plan, surtout pour éviter que les élèves ne soient victimes d'inégalités dans les cours en ligne à la maison à cause de facteurs matériels, comme les ordinateurs et appareils mobiles.

En citant la décision du gouvernement d'établir un autre budget supplémentaire de 7.100 milliards de wons (5,8 milliards de dollars) pour les ménages à bas et moyens revenus, Moon a manifesté des inquiétudes sur la dette publique.

Il a indiqué qu'une restructuration des dépenses budgétaires était inéluctable.

Il a aussi mis l'accent sur l'importance de la coopération et de la solidarité internationales pour combattre la pandémie, en les appelant «armes» qui décideront du résultat de cette lutte.

Il a ordonné aux organismes gouvernementaux concernés de faire de leur mieux afin que la Corée du Sud puisse jouer un rôle important avec son expérience et son savoir-faire sur le virus.

Le président Moon Jae-in (à dr.) prend la parole durant une réunion du cabinet à Cheong Wa Dae à Séoul, le mardi 31 mars 2020. D'autres membres du cabinet y participent depuis Sejong, ville administrative située à 130 km au sud de la capitale.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page