Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Moon promet son soutien au projet de loi sur l'incident du 3-Avril

National 03.04.2020 à 11h23

SEOUL, 03 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a assuré ce vendredi aux habitants de l'île de Jeju que son administration ferait tout son possible pour légiférer sur l'indemnisation des victimes et des familles endeuillées suite au massacre du 3-Avril il y a sept décennies.

Il s'adressait à une cérémonie annuelle pour commémorer l'incident tragique au cours duquel des dizaines de milliers de civils ont été tués par les autorités dans une répression sanglante de plusieurs années sur l'île située au sud-ouest de la péninsule. Ils protestaient contre la domination militaire américaine après la libération de la Corée du joug colonial du Japon de 1910 à 1945. Les autorités les avaient étiquetés comme des forces pro-communistes dans un contexte de forte division idéologique à l'époque.

Le président Moon Jae-in prononce un discours le vendredi 3 avril 2020 lors d'une cérémonie commémorative de l'incident du 3-Avril au parc de la paix du 3-Avril à Jeju.

Moon a déclaré que le problème historique n'était toujours pas résolu.

«La révision de la loi spéciale sur l'incident du 3-Avril, censée servir de base à une résolution complète, est toujours en suspens à l'Assemblée nationale», a-t-il souligné dans son discours télévisé.

Le gouvernement «poursuivra ses efforts pour que l'indemnisation substantielle soit réalisée en tant que justice de base», a-t-il ajouté.

Le président a exhorté les députés et autres hommes politiques à faire preuve d'une «attention particulière» et à apporter leur soutien en la matière.

«Parallèlement aux efforts pour la législation, le gouvernement fera rapidement ce qu'il peut», a-t-il assuré.

La proposition de la révision de loi, soumise fin 2017, prévoit des réparations pour les victimes et leurs familles, le rétablissement de leur honneur et une enquête supplémentaire sur la vérité derrière le massacre.

Moon a noté que l'anniversaire de cette année est venu alors que les Sud-Coréens traversent une «période très grave et difficile» face à l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Le pouvoir de «solidarité et coopération» les a rendus plus forts dans la crise, a-t-il dit.

Moon, un ancien avocat des droits de l'Homme, a souligné des valeurs communes telles que la réconciliation, la coprospérité, la paix et les droits humains.

«La résolution de l'incident du 3-Avril n'est pas du tout une question de politique et d'idéologie», a-t-il souligné. «C'est une question de bon sens et une attitude humaine sympathisant avec la douleur des voisins et respectant les gens.»

Le gouvernement, quant à lui, a réduit la cérémonie officielle au parc de la paix du 3-Avril à Jeju en considération des mesures de quarantaine.

Le président y a participé en 2018. L'année dernière, le Premier ministre Lee Nak-yon y était présent au nom de Moon.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page