Go to Contents Go to Navigation

Les personnes ne respectant l'auto-isolement devront porter un bracelet électronique

Actualités 11.04.2020 à 11h01
Le Premier ministre Chung Sye-kyun au QG central de gestion des catastrophes à Séoul, le samedi 11 avril 2020.
Réunion sur la situation concernant le Covid-19 au QG central de gestion des catastrophes à Séoul, le samedi 11 avril 2020.

SEOUL, 11 avr. (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a annoncé ce samedi que les personnes qui ne respecteront pas les règles de l'auto-isolement dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19) se verraient imposer le port d'un bracelet électronique, alors qu'un nombre croissant de contrevenants a pu être noté au cours de ces dernières semaines.

«Après une longue réflexion, le gouvernement a décidé d'imposer le bracelet électronique à toutes les personnes qui violent les règles de l'auto-isolement, en allant dehors sans prévenir et en ne répondant pas aux appels téléphoniques», a déclaré Chung lors d'une réunion au QG central de gestion des catastrophes à Séoul. «Nous avons écouté les experts de la quarantaine et obtenu des opinions des diverses communautés.»

Un récent sondage mené auprès de 1.000 adultes à travers le pays, à la demande du ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme, a révélé que 80,2% d'entre eux était favorable à l'utilisation de bracelets électroniques pour tracer les personnes en auto-isolement.

Cependant, certains sondés ont souligné qu'une telle mesure pouvait être une violation des droits humains. Les bracelets donneront des informations sur les déplacements via les smartphones. Le gouvernement gère actuellement une application mobile pour suivre les personnes en auto-quarantaine.

Jeudi, plus de 54.000 personnes étaient en auto-isolement. Jusqu'à présent, plus de 160 contrevenants ont été répertoriés.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page