Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Trump a dit avoir reçu un «gentil mot» du dirigeant nord-coréen

Actualités 19.04.2020 à 11h26

WASHINGTON, 18 avr. (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a déclaré samedi avoir récemment reçu un «gentil mot» du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et a insisté sur le fait que leurs relations restaient bonnes.

Les deux pays ne sont pas parvenus à faire progresser les négociations sur la dénucléarisation depuis que le sommet entre Trump et Kim en février 2019 s'est terminé sans accord.

Les dirigeants ont toutefois maintenu une correspondance personnelle, Trump ayant envoyé une lettre à Kim le mois dernier pour proposer l'aide des Etats-Unis face à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«La Corée du Nord, je vois qu'ils testent des missiles à courte portée. Cela fait longtemps qu'ils le font», a déclaré Trump lors du point de presse quotidien de la Maison-Blanche sur le Covid-19.

«J'ai reçu un gentil mot de sa part récemment. C'était un joli mot. Je pense que les choses vont bien», a-t-il déclaré sans préciser le contenu du message.

Trump a une nouvelle fois minimisé l'importance des essais de missiles à courte portée de la Corée Nord, que la nation communiste a repris en mars. La Corée du Nord a tiré en début de semaine ce qui serait des missiles de croisière et des missiles air-sol dans la mer de l'Est.

«J'ai de bonnes relations avec lui», a déclaré Trump, ajoutant que s'il n'avait pas été élu président, les Etats-Unis seraient maintenant en guerre avec la Corée du Nord.

«Nous nous en sortons très bien avec la Corée du Nord. Tout à fait bien. Nous verrons comment tout cela va finir», a-t-il dit.

Trump a critiqué ses détracteurs pour avoir prétendu qu'il avait trop donné sans rien obtenir en retour en tenant trois sommets avec Kim, une fois en 2018 et deux fois en 2019.

Il les a qualifiés de «personnes stupides» et s'est attribué le mérite d'avoir augmenté les sanctions contre la Corée du Nord.

La Chine a été «très bonne à la frontière», a-t-il affirmé, faisant apparemment référence à l'application par Pékin des sanctions internationales sur Pyongyang.

«En ce moment, la frontière entre la Chine et la Corée du Nord est fermée hermétiquement», a-t-il déclaré, la Corée du Nord ayant fermé ses frontières pour empêcher la propagation du coronavirus.

Il est toutefois loin d'être certain que le mot de Kim contribuera à relancer les discussions sur le nucléaire.

En divulguant la lettre de Trump le mois dernier, la sœur du dirigeant nord-coréen, Kim Yo-jong, a déclaré qu'il ne fallait pas se méprendre sur une éventuelle reprise du dialogue entre les deux pays sur la seule base des communications personnelles entre les dirigeants.

Le président américain Donald Trump lors d'un point de presse à la Maison Blanche sur la pandémie de coronavirus le 18 avril 2020. (UPI=Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page