Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La communauté religieuse prête à reprendre les offices sur les lieux de culte

Actualités 21.04.2020 à 11h51

SEOUL, 21 avr. (Yonhap) -- La communauté religieuse sud-coréenne s'apprête à reprendre ses rassemblements et offices suspendus depuis près de deux mois en raison du nouveau coronavirus (Covid-19), après l'assouplissement des lignes directrices en matière de distanciation sociale.

Le gouvernement a déclaré plus tôt qu'il prolongerait les mesures de distanciation sociale pendant deux semaines de plus, mais il a partiellement assoupli les règles, autorisant, sous certaines conditions, les églises, les bars, les salles de sport et les établissements privés de soutien scolaire à reprendre leurs activités.

Cette décision est intervenue alors que le nombre de cas supplémentaires confirmés de Covid-19 dans le pays est resté inférieur à 20 ces derniers jours.

La cathédrale de Myeongdong, le 12 avril 2020.

L'archidiocèse catholique de Séoul a déclaré lundi que des messes publiques auraient lieu dans des chapelles à partir de jeudi.

Ce seront les premiers services catholiques en près de deux mois depuis que l'archidiocèse de Séoul, le plus grand de Corée du Sud avec 232 églises, y compris la cathédrale de Myeongdong sous sa juridiction, a décidé de suspendre tous les rassemblements le 26 février.

Tous les participants devront cependant déclarer leur nom et porter un masque facial pendant le service, tandis que d'autres rassemblements et réunions publics resteront interdits, selon l'archidiocèse de Séoul.

Sur les 16 diocèses de l'Eglise catholique en Corée du Sud, quatre diocèses, y compris ceux de Séoul et de l'île de Jeju, ont décidé de reprendre les messes dans les églises dès lundi.

La communauté bouddhique reprendra également ses services communautaires.

L'ordre Jogye du bouddhisme coréen a annoncé son intention de reprendre certains événements de masse et réunions de prière dans les temples du pays.

Néanmoins, il respectera strictement les règles de distanciation sociale, par exemple en demandant à ses adeptes de faire vérifier leur température à l'entrée, de signaler leur nom et de garder les sièges à au moins un mètre l'un de l'autre.

L'ordre Jogye a reporté tous les événements publics depuis le 23 février, y compris le rituel pour célébrer l'anniversaire de Bouddha prévu le 30 avril.

Dans le même temps, un nombre croissant de temples protestants devraient reprendre leurs services dimanche.

Selon une enquête du Christianity Media Forum of Korea, plus de 60% des temples avaient déjà organisé des services dimanche dernier, et le nombre augmentera cette semaine.

L'église Yoido Full Gospel de Séoul, la plus grande église protestante de Corée du Sud avec 560.000 fidèles, a déclaré dans un message sur la page d'accueil de son site Web qu'elle donnerait sept cultes dans sa salle principale dimanche.

C'est la première fois que l'église organisera des services sur place depuis qu'elle est passée aux services en ligne le 28 février.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page