Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La vie suit son cours au Nord sur fond de rumeurs sur la santé de Kim Jong-un

Actualités 23.04.2020 à 14h53

SEOUL, 23 avr. (Yonhap) -- La Corée du Nord semble mener ses activités habituelles sans aucun signe anormal, a déclaré ce jeudi un responsable du ministère de l'Unification, alors que diverses spéculations persistent sur l'état de santé du dirigeant Kim Jong-un.

Les rumeurs sur les problèmes de santé de Kim ont enflé après que CNN a rapporté plus tôt cette semaine que les Etats-Unis avaient des informations selon lesquelles Kim courait un «grave danger» après une opération cardiaque. Les autorités sud-coréennes ont coupé court à ce tumulte, affirmant qu'aucun signe inhabituel suggérant que Kim souffre d'un problème sérieux n'a été détecté.

Aujourd'hui, le ministère de l'Unification a également déclaré qu'il ne se passait rien d'inhabituel au Nord.

«Aucun signe inhabituel n'a été détecté. [...] Nous surveillons les médias nord-coréens et nous avons vu des échanges de lettres entre les dirigeants, des félicitations et d'autres événements d'anniversaire», a fait savoir un porte-parole du ministère.

L'officiel faisait référence aux informations de médias nord-coréens selon lesquelles le pays a envoyé des messages de félicitations à plusieurs pays, dont un à la Syrie vendredi, au Zimbabwe samedi et à Cuba lundi.

La dernière activité a été rapportée mercredi par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), indiquant que Kim a envoyé un message de remerciement au président syrien Bachar al-Assad, qui l'a félicité pour l'anniversaire de la naissance de son défunt grand-père la semaine dernière.

«De tels exemples montrent que les activités habituelles sont en cours», a estimé le responsable.

Kim a été vu pour la dernière fois dans les médias d'Etat le 11 avril, alors qu'il présidait une réunion du Bureau politique du Parti du travail au pouvoir, appelant à des mesures strictes contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

Son absence à une cérémonie clé commémorant le 108e anniversaire de la naissance de son défunt grand-père et fondateur de l'Etat, Kim Il-sung, le 15 avril, a cependant déclenché des spéculations sur sa santé.

Les représentants du gouvernement ici ont affirmé que la Corée du Sud n'avait constaté «aucun signe inhabituel» suggérant que le dirigeant nord-coréen est gravement malade.

Dirigeant nord-coréen

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page