Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le projet ferroviaire de la côte est devient officiellement un projet de coopération intercoréenne

Actualités 23.04.2020 à 16h27

SEOUL, 23 avr. (Yonhap) -- La Corée du Sud a désigné le projet de construction ferroviaire le long de la côte est comme un projet de coopération intercoréenne dans le cadre des efforts pour relancer le projet visant à rétablir une liaison ferroviaire transfrontalière.

Un comité gouvernemental et civil pour les échanges intercoréens a tenu une réunion et a pris la décision de construire une ligne de chemin de fer de 110,9 kilomètres pour faire avancer le projet d'une manière plus rapide sans étude de faisabilité préliminaire.

La ligne ferroviaire en question relierait la ville de Gangneung, au Sud, à la ville côtière frontalière nord-coréenne de Jejin. Le gouvernement souhaite reconnecter la portion Gangneug-Jejin et le réseau de chemin de fer nord-coréen, et à terme celui de l'Europe à travers le chemin de fer transsibérien.

«Le gouvernement projette de relancer la construction de la ligne Gangneung-Jejin le plus tôt possible en étroite consultation avec les communautés locales, dont la province du Gangwon», a déclaré le ministère dans un communiqué de presse.

Le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul a souligné l'importance d'un maintien de l'élan des échanges transfrontaliers. «Nous sommes à un moment où il est nécessaire de maintenir l'élan des échanges et de la coopération entre les deux Corées, et de nous préparer à une opportunité pour améliorer les relations intercoréennes», a indiqué Kim en présidant la réunion du comité.

«En particulier, le projet de liaison ferroviaire a été convenu plusieurs fois lors de pourparlers de niveau ministériel et opérationnel depuis 2000 et il est désirable de le promouvoir rapidement», a-t-il dit.

Le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sont convenus de moderniser et raccorder des routes et chemins de fer à travers la frontière pour favoriser le développement équilibré et la coprospérité de la péninsule coréenne durant leur sommet du 27 avril 2018 et les deux pays ont tenu une cérémonie de lancement des travaux pour le projet en décembre de la même année.

Mais la construction réelle n'a pas encore été entamée à cause des sanctions internationales interdisant la coopération économique intercoréenne sur fond d'impasse dans les pourparlers de dénucléarisation entre Pyongyang et Washington.

Avec les perspectives faibles de reprise des projets transfrontaliers dans un futur proche, la Corée du Sud a décidé de réparer ses propres lignes de chemin de fer dans le cadre des efforts pour préparer une coopération totale.

Le ministère a ajouté que la construction ferroviaire pourrait également booster l'économie locale et contribuer à la croissance économique équilibrée alors que la ligne pourrait être reliée aux chemins de fer de la région ouest du pays, dont Séoul, et assurer des flux de personnes et de biens.

Le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul. (Photo d'archives Yonhap)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page